Moussem d’Assilah : quand la créativité enfantine se libère

5437685854_d630fceaff_b-
1272
Partager :

La beauté envoûtante de l’atlantique s’est mêlée à l’innocence et la créativité d’enfants exposant leurs toiles artistiques au Palais de la culture, situé au bord de l’océan, dans le cadre du Moussem culturel international d’Assilah.

Ces petits artistes qui ont célébré, mardi, dans la joie et la spontanéité la clôture de l’atelier de peinture, ont donné libre-cours à leur imagination fertile de fluer sur les toiles accrochées aux murs de la galerie du Palais comme un couvercle artistique nanti de couleurs réjouissantes et gaies.

Révélateurs d’une innocence incontestée et d’un talent inaccoutumé de leurs auteurs, ces tableaux ont assemblé un mélange multicolore de visages, de lignes et de portraits, qui captent l’œil du visiteur et l’invite à contempler la beauté de cette ville et à apprécier la richesse de son potentiel naturel et humain.

Ces ateliers, qui rajoutent davantage de charme à cette cité balnéaire, sont une interprétation évidente du don artistique des habitants de cette ville, qui se confirme davantage au fil des années, et une agitation de tous les sens de créativité et de joie de vivre, qui hantent le visiteur dès qu’il inspire de près l’odeur de l’océan.

Assilah, une ville proprette dont le calme, la quiétude et la paisibilité séduisante, se proclame dorénavant pépinière de l’art et de la culture, en se réservant chaque année le privilège d’offrir aux estivants un rendez-vous culturel, les invitant à s’enquérir de son patrimoine historique et à découvrir la richesse et la beauté du Maroc.

Il suffit de sillonner les petites ruelles ou de se promener aux côtés des remparts historiques, encerclant la vieille ville et contrastant la blancheur de ses maisons avec l’azur de l’atlantique, pour être conquis de la simplicité et la grandeur, à la fois, de cette cité, du bruit de ses vagues et de leur odeur iodée.

“La ville d’Assilah est une ville de culture par excellence, et nous souhaitons montrer aux visiteurs du Moussem et aux autres touristes la beauté de notre cité, en les invitant à apprécier nos œuvres”, a déclaré à la MAP Najma Kaabouri, une fille Zailachie agée de 8 ans, traçant un sourire angélique sur son petit visage, où l’intelligence et l’ambition se lisent aux yeux.

Encadrés par des jeunes peintres et des enseignants, ces petits enfants dévoilent pleins de talents innés, d’énergie et de passion vive, qui, certes, ne manqueront pas d’enrichir, à l’avenir, le répertoire artistique de cette cité célèbre par ces peintres ingénieux.

Cet atelier, qui figure parmi d’autres programmes artistiques consacrés aux arts plastiques, s’inscrit dans le cadre de la 38ème édition du Moussem culturel international d’Assilah, initié sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par la Fondation du forum d’Assilah, du 15 au 28 juillet.