Noureddine Sail : l’isolement de Ouarzazate porte préjudice à son attractivité

5437685854_d630fceaff_b-
428
Partager :

Noureddine Sail, président de la commission du film de Ouarzazate a récemment accordé une interview à Morocco World News, dans laquelle il a abordé les nombreux défis auxquels est confrontée la région

Noureddine Sail a indiqué que Ouarzazate est la destination favorite des productions cinématographiques internationales mais qu’il y a aujourd’hui beaucoup de concurrents en Afrique et dans le monde arabe.

Il a fait savoir que Ouarzazate a reçu environ la moitié des productions totales qui viennent au Maroc et ceci continue d’être le cas, a-t-il souligné.

Cependant, il a estimé que la région reste isolée. « Il n'y a pas assez de routes pour arriver ici. Il n'y a pas assez de vols aériens. Cet isolement crée des problèmes. Certains producteurs internationaux ne viennent ici que parce qu'ils se sentent obligés de le faire. Ils disent qu'il n'y a aucun endroit où ils peuvent filmer mieux que celui-ci. Mais une fois que les problèmes de transport mettent la pression sur les producteurs, beaucoup d'entre eux cherchent ailleurs », a-t-il déploré.

Noureddine Sail a aussi évoqué le manque d’infrastructures sanitaires. « S'il n'y a pas assez d'hôpitaux et de cliniques efficaces et modernes, les gens ont peur. Et ici, quand quelqu’un se blesse, par exemple, pendant le tournage, il doit être immédiatement transporté par hélicoptère à Casablanca », a-t-il indiqué, ajoutant que ceci ne rassure pas les producteurs.

Il a poursuivi en indiquant que le festival du film de Marrakech a été une plateforme importante pour la commercialisation de Ouarzazate en tant que destination cinématographique.

« Nous avons de bonnes relations avec les producteurs de films du monde entier, y compris des pays comme l'Inde et la Chine. Aujourd'hui, nous avons beaucoup d'intérêt en Chine. Et il y a bien sûr les États-Unis et l'Europe. Nos connexions sont un investissement. Ils sont notre capitale. Nous construisons ce capital chaque année », a-t-il dit.

Et Noureddine Sail d’ajouter : « Les gens à l’étranger et les producteurs en particulier savent qu'à Ouarzazate, et au Maroc en général, il n'y a pas seulement de beaux paysages ou de très bons techniciens, mais aussi que c'est un pays stable qui a une culture et une civilisation authentiques. Nous ne devrions pas gaspiller ce capital, et nous devrions convaincre les gens qu'il est toujours là. C'est une des choses que nous faisons à la commission du Film de Ouarzazate tout au long de l'année ».

Il a fait savoir que les productions les plus populaires au Maroc sont des longs métrages et des émissions de télévision et proviennent des Etats-Unis. Aujourd'hui, nous nous intéressons à des pays avec une production énorme comme la Chine et l'Inde. Ces deux sont en tête de nos priorités. Espérons que bientôt les contacts que nous établissons avec eux conduiront à des résultats très fructueux », a-t-il conclu.