Paris : hommage aux « monstres sacrés » de la littérature marocaine au salon du livre

5437685854_d630fceaff_b-
2524
Partager :

Le sociologue, poète et artiste peintre Mustapha Saha appelle à saisir l’occasion du salon du livre de Paris 2017, où le Maroc est invité d’honneur, pour rendre hommage aux « monstres sacrés » des lettres marocaines.

Mustapha Saha précise que « le Salon du Livre de Paris, qui se tient du 24 au 27 mars 2017, est une opportunité historique pour actualiser les monstres sacrés des lettres marocaines tels que Driss Chraïbi, Edmond Amran El Maleh, Mohamed Leftah, Mohamed Choukri, Mohammed Khair Eddine, Mohamed Zafzaf, Ahmed Bouanani et Tayeb Saddiki », ajoutant que ces auteurs, enseignés actuellement à l’université comme étant des références incontournables dans leur domaine, ont réussi à inscrire leurs noms dans le patrimoine humain.

C’est dans ce sens que celui-ci a  rappelé que ces écrivains « qui multiplient les brassages linguistiques, les hybridations stylistiques et les intersections sémantiques, accordaient peu d’intérêt aux prix littéraires, aux validations académiques et aux distinctions honorifiques. »

L'édition 2017 du Salon du Livre de Paris, l’un des plus importants évènements culturels en France et en Europe, se tiendra avec la participation d’une cinquantaine de pays. Les organisateurs de l’évènement précisent, par ailleurs, que c’est la première fois depuis sa création que le Salon « met en lumière les lettres et la culture d'un pays du monde arabe, témoignant ainsi du dynamisme et de la richesse des échanges entre le Maroc et la France sur le plan éditorial et littéraire. »