Pose de la première pierre du musée du ''Dr. Leïla Mezian'' à Casablanca

5437685854_d630fceaff_b-
812
Partager :

Les infrastructures culturelles de la ville de Casablanca seront renforcées à la faveur de la construction du musée du "Dr. Leïla Mezian", un nouveau repère urbain dont la cérémonie de pose de la première pierre s'est déroulée, ce lundi 30 octobre, à la métropole économique du royaume

Mettant en lumière la richesse et la diversité de la culture marocaine, à travers une inestimable collection privée de Mezian Benjelloun, présidente de la Fondation éponyme, cette nouvelle structure ambitionne de jouer ''un rôle de premier rang dans la reconnaissance du patrimoine national marocain et dans son rayonnement''.

D’une architecture moderne et contemporaine, le musée, qui sera construit selon les standards internationaux en matière de construction et d’aménagement de musées et composé d’un édifice de 6 étages et de deux sous-sols, vise à redynamiser et revitaliser l’offre culturelle dans la ville blanche.

"Tout au long de mon parcours personnel et professionnel, j’ai vécu et côtoyé la richesse incommensurable de notre patrimoine national marocain et la beauté de nos œuvres artisanales (…) J’ai voulu partager donc ma collection avec le public et la rassembler en un lieu unique par son unicité", a déclaré à cette occasion Mezian Benjelloun.

Elle a souligné que le nouveau musée, situé à proximité de la cathédrale de Casablanca, à l’angle des Boulevards Moulay Youssef et Brahim Roudani, dévoilera ''les plus belles œuvres de sa collection privée'', qui sont "le fruit d’une culture entre Amazigh et Citadinité, entre passé et présent et entre tradition et modernité".

Mezian Benjelloun a, par ailleurs, fait savoir que cette nouvelle structure, qui jouit d’un site exceptionnel face au Parc de la Ligue Arabe, sera inaugurée dans moins de deux ans.

Pour sa part, l'architecte Tariq Oualalou a présenté les plans du musée ''Dr Leïla Mezian'', observant que le rez-de-chaussée de cette structure abritera un espace pour l’exposition temporaire, en plus d’une bibliothèque et d’un café-restaurant, notant que la mezzanine abritera les œuvres de peinture et de sculpture dédiée à l’artiste-peintre, feue Meriem Mezian.

Il a, en outre, précisé que le 2ème étage du muée sera réservé pour l’exposition permanente de la culture citadine : les bijoux des différentes villes (Fès, Meknès, Tanger et Essaouira), le textile (tissage et des broderies de différentes villes du Maroc), un espace dédié pour les caftans de l’artiste Mme Tamy Tazi, en plus d’un espace pour les armes d’apparat et la céramique de Fès.

Les 3è et 4è étage seront réservés aux objets de la culture Amazighe : Bijoux, armes, textiles, et éléments d’architecture (les toits, les colonnes en bois…) et les minbars, a-t-il fait savoir, ajoutant que d’autres espaces nécessaires au bon fonctionnement du musée font également partie du programme, notamment, des espaces pour les réserves des collections, un auditorium, des bureaux pour la direction du projet, pour la logistique et la location ainsi que des locaux techniques et un parking.

La cérémonie de la pose de la première pierre de cette structure s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, notamment le Wali de la région Casablanca-Settat, Abdelkébir Zahoud, le gouverneur de la préfecture d’arrondissement Casa-Anfa, Mohamed Samir El Khamlichi et le président de la fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi.