SIEL 2017 : le marocain Khaled Touzani reçoit le prix Ibn Batouta

5437685854_d630fceaff_b-
683
Partager :

Le prix Ibn Batouta de la littérature de voyage (édition 2016), lancé depuis 2003 par le centre arabe de littérature géographique "Irtyad El Afaq", a été décerné, ce dimanche 12 février à Casablanca, à huit écrivains, parmi lesquels, le marocain Khaled Touzani pour son livre « Le voyage et la fascination merveilleuse ».

Au nom des membres du jury, Khaldoun Chamaa a procédé à la remise du prix cette année à Khaled Touzani (Maroc), aux Irakiens Latifa Dlimi, Shaker Laibi et Faleh Abdeljabbar, à Ghadir Abou Snina (Palestine-Nicaragua), à Aissa Bkhiti (Algérie), à Aïd Zaid Rouidia (Jordanie) et au Saoudien Arij Bent Mohammed Ben Soulaimane Souilem.

Le prix dans la rubrique dédiée au récit du voyage imaginaire est revenu à Khaled Touzani et Arij Souilem, tandis que le prix dans la rubrique « manuscrits » a été décerné à Shaker Laibi pour l'annotation du livre « Le Voyage d'Abou Delf Massaari au 20ème siècle » et à Zaid Rouidia pour son annotation « De Vienne à Vienne, voyage de Mohamed Sadeq Rifaat Pacha en Italie, en 1838 ».

Quant au prix dans la catégorie « traduction », il a été remis à l'écrivain Faleh Abdeljabbar pour sa traduction du voyage de Goethe en Italie, « Le voyage d'Italie 1786-1788 ».

Le prix dans la rubrique du journal contemporain est revenu à Latifa Dlimi pour son livre « Mes villes et mes passions, tournées dans les villes du monde » et à Ghadir Abou Snina pour son ouvrage « Mes frères ornés de plumes ».

Pour sa part, Aissa Bkhiti a remporté le prix pour son annotation du livre « la presse des voyages algériens modernes à la période coloniale 1830-1962 », en 7 tomes, suivis d'une étude intitulée « la littérature de voyage algérienne moderne, le contexte du texte et le discours des modes ».

Les œuvres en lice ont atteint 52 manuscrits provenant de 11 pays arabes, « un record dans l'histoire du prix », selon Khaldoun Chamaa.

De son côté, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi a souligné, dans une allocution lue en son nom, que le prix Ibn Batouta a accumulé une expérience significative tout au long de son histoire, puisqu’il a été décerné à des chercheurs et traducteurs, qui ont contribué à réduire le fossé de connaissances qui sépare le Nord du Sud et résisté aux chocs des différences, ajoutant que ce prix constitue un défi pour la découverte de plus de ponts entre les civilisations.

La cérémonie de remise du prix "Ibn Batouta" a été organisée en marge de la 23ème édition du Salon international de l’Edition et du Livre (SIEL) par le centre arabe de la littérature géographique sous la direction du poète Nouri Al Jarrah, en coopération avec le ministère de la Culture.