Tanger abrite le 1er festival international de l'opéra et du Flamenco

5437685854_d630fceaff_b-
993
Partager :

La première édition du festival international de l'opéra et du Flamenco se tiendra, ce samedi 26 août, au centre culturel Ahmed Boukmakh à Tanger, sous le thème "chantons pour la paix"

Cette manifestation culturelle verra la participation d'artistes de renommée nationale et internationale, à l'instar de la soprano Samira Kadiri, la danseuse de Flamenco, Alba Fajardo, le poète espagnol, Pedro Enriquez, et la soprano maroco-espagnole, Sara Sae, qui auront à gratifier les habitants et les visiteurs de la ville du Détroit de spectacles époustouflants.

Le festival, qui s'inscrit dans le cadre de la célébration de la Fête de la Jeunesse, vise à promouvoir les valeurs de paix, de tolérance et de coexistence pacifique entre les peuples, a déclaré le directeur du festival, Younes Akdira, en marge d'une conférence de presse, organisée mardi soir à Tanger, pour la présentation de l'événement.

Le choix de la ville de Tanger pour le lancement de la cette initiative n'est pas fortuit, a-t-il noté, mais il est motivé par la place qu'occupe la perle du Nord en tant que terre du métissage culturel et de coexistence entre les religions et les cultures, et porte d'entrée vers l'Afrique et l'Europe.

Pour sa part, la soprano Sara Sae, a souligné que cette initiative vise à promouvoir le métissage culturel et civilisationnel entre le Maroc et l'Espagne et à inculquer aux générations montantes les valeurs d'amour, de paix, de dialogue, de tolérance et d'acceptation de l'autre dans sa différence, notant que cette soirée intervient à un moment particulier "où nous devons mettre la main dans la main pour lutter contre la propagation de la haine, la violence et de l'extrémisme".

"Le thème choisi pour cette édition est le fruit d'une réflexion partagée entre des chercheurs, des écrivains et des académiciens espagnols, qui vise en particulier à promouvoir les passerelles de communication et l'échange interculturel entre les deux pays et peuples voisins", a-t-elle précisé, notant que d'autres soirées seront organisées dans les mois prochains dans d'autres villes du Maroc, dont Rabat, Casablanca et Fès, ainsi que dans des villes espagnoles, telles que Grenade, Cordoue et Barcelone.

Cette rencontre artistique sera une occasion de rapprocher le public des tubes ancrées dans le répertoire du chant arabo-andalous et de la musique Flamenco.