Taza : Abdelwahab Doukkali en guest-star du Festival international du cinéma

5437685854_d630fceaff_b-
14
Partager :

-Envoyé Spécial Aabidine NAJI (MAP).

Taza - Un bel hommage a été rendu, dimanche soir à Taza, au célèbre chanteur et musicien marocain, Abdelwahab Doukkali, à l'initiative de l’Association du Festival international du cinéma de Taza qui tient sa deuxième édition du 22 au 27 juillet.

Lors d’une soirée artistique, le ténor de la chanson marocaine a fait voyager le public tazi dans le monde de la chanson marocaine authentique en interprétant avec élégance son riche répertoire musical.

"Had lghiba talet", "Lahla Izid Kter", "Marsoul El hob", "Kane ya makane" et "Ma ana illa bachar" sont, entre autres, les chansons qui ont fait vibrer la place 20 août au centre de Taza et qui ont permis au public de redécouvrir les mélodies classiques d’un maître aux multiples talents.

Dans une déclaration à la presse à l’occasion de cet hommage, M. Doukkali a exprimé sa gratitude aux organisateurs de cet événement et au public tazi pour son accueil chaleureux, rappelant ses débuts comme l’un des premiers acteurs marocains ayant interprété une série de rôles sur le grand écran, avec notamment la tête d'affiche du film "Al Hayatou Kifah" en 1968.

L'artiste a également évoqué les bons souvenirs qu’il garde de cette ville dans laquelle il avait chanté pour la première fois en 1959 "Ya lghadi f tombil", dans le cadre des tournées artistiques organisées avec d’autres chanteurs dans plusieurs villes marocaines.

À l'instar des festivals cinématographiques et artistiques qu’abritent plusieurs villes du Royaume, Taza mérite également un événement qui lui est propre, a-t-il estimé, tout en souhaitant à cette manifestation internationale, qui met en valeur les richesses et le patrimoine de la province, de la continuité et beaucoup de réussite.

De son côté, l’auteur, compositeur et président du syndicat marocain des professions musicales, M. Ahmed Alaoui, a félicité la direction du festival pour l'organisation de la deuxième édition, soulignant que l’hommage rendu à Abdelwahab Doukkali, figure emblématique de la chanson classique, constitue un moment fort de reconnaissance envers sa contribution à l’enrichissement du champ culturel et artistique marocain.

Cet hommage est aussi une preuve de la consécration d'une culture de reconnaissance envers les pionniers de la chanson marocaine a-t-il-ajouté, tout en se félicitant de l'ambiance festive et chaleureuse de cette soirée.

Taza a également été au rendez-vous avec le groupe "Cravata", dirigé par le chanteur Salim Bennani qui a célébré son premier show dans sa ville natale en présentant un brassage de rythmes issus du folklore marocain et d'autres inspirés des plus grands tubes internationaux.

L'édition de cette année sera marquée par la participation d’une sélection de films marquée du sceau de la diversité, avec le cinéma canadien comme invité d’honneur. Un choix loin d’être fortuit puisque la cinématographie de ce pays est une référence en matière de diversité et d’identité plurielle, un vibrant hommage sera d'ailleurs rendu au canadien Daniel Gervais, réalisateur du film Taza.

Ce festival, qui connaît la participation d’acteurs, de cinéastes, de professionnels et de critiques de renom, prévoit une panoplie d’activités avec des ateliers, une table ronde, une exposition de livres, une autre sur la calligraphie arabe dans le cinéma, des visites de terrain et des tournées touristiques visant à promouvoir les potentialités naturelles et historiques dont regorge Taza.