Trois Marocains parmi les lauréats du prix Charjah de la créativité arabe 2018

5437685854_d630fceaff_b-
553
Partager :

Trois Marocains figurent parmi les 19 lauréats de la 21ème édition du prix Charjah de la créativité arabe relatif à "la première parution" dans les domaines de la poésie, le roman, la nouvelle, le théâtre, la littérature pour enfant et la critique

Ainsi, Mourad El Messari a remporté le premier Prix dans la catégorie "Roman" pour son ouvrage "Achajara wa l'âasifa" (l'arbre et l'orage), tandis que son compatriote Abdelatif Sekhiri s'est vu attribuer le premier Prix dans la catégorie de la "Critique" pour son étude "Entre la poésie et la prose dans l'expérience de Mahmoud Darwich".

De son côté, Rachid Al-Khadiri s'est adjugé le deuxième Prix de la catégorie de la "Nouvelle" pour sa collection "Ajrass Assamae Al-baeeda" (Les cloches du ciel lointain). L'Egyptien Mohammed Chehata Ali Otmane a décroché le deuxième prix de ce concours pour son roman "Oum Al Anadi", alors que le Soudanaise Manahil Fathi Hassane Salem a décroché la troisième place pour son oeuvre "Amalia".

Grâce à sa recherche intitulée "Impact de l'utilisation des techniques d'écriture du scénario cinématographique dans la poésie arabe moderne", l'Egyptien Amrou Ahmed Mohammed El Azali a pris la deuxième place du concours de la critique devant l'Irakienne Hanae Ahmed Mohammed pour son étude "Dilemme entre la poésie et la prose dans la poésie moderne".

Dans le prix de "la nouvelle", l'Egyptien Ahmed Khalid Mohammed Daoud a glané le premier prix pour sa collection "Qalb Al Jomeiza", alors que la Syrienne Maroua Haithem et l'Irakien Qays Omar Mohammed Mohammed sont arrivés troisième ex-aequo.

Au total, 365 candidats étaient en lice pour décrocher les prix de cet événement culturel qui a, au cours de ses 20 précédentes éditions, distingué pas moins de 400 lauréats.