Vernissage à Rabat de l'exposition "Ubunt-L’Afrique en Marche" d’art plastique

5437685854_d630fceaff_b-
383
Partager :

Le vernissage de l’exposition d’art plastique "Ubunt-L’Afrique en Marche" a eu lieu, ce lundi 6 novembre à Rabat, en présence d’un parterre d’ambassadeurs et d’artistes africains, à l’occasion de la célébration du 42ème anniversaire de la Marche Verte

Organisée par l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), l’exposition d’œuvres "Ubunt-L’Afrique en Marche", qui se poursuivra jusqu’au 20 novembre, a été initiée par des artistes africains en résidence, depuis le 18 octobre dernier, à la cité universitaire internationale de l’AMCI.

Cette exposition vise à mettre en exergue, à travers la dimension culturelle, la vision d’une coopération sud-sud solidaire et agissante prônée par le roi Mohammed VI, pour bâtir un avenir africain prospère.

S’exprimant à cette occasion, l'ambassadeur directeur général de l’AMCI, Mohamed Methqal, a indiqué que cette manifestation artistique constitue une occasion de rapprochement, à travers la cristallisation des valeurs communes aux peuples africains, dans leurs luttes pour l’indépendance et dont la Marche Verte fut un moment historique.

Dans ce cadre, Methqal a souligné que l’organisation de cette exposition culturelle, qui réunit 5 artistes-plasticiens africains, illustre les relations et les liens historiques qui unissent le royaume aux populations africaines.

"Ces activités contribuent à promouvoir le capital immatériel et le renforcement des liens entre le royaume et les pays africains frères", a-t-il relevé, ajoutant que les œuvres ont été produites en totale immersion dans le milieu estudiantin de la cité universitaire internationale de l’AMCI où résident plus de 700 étudiants de 70 nationalités dont 44 pays africains.

De son côté, le doyen du cercle diplomatique, Nimaga Ismael, a mis en avant l’importance de cette initiative, qui "traduit l’histoire et reflète l’unicité de l’Afrique, à travers des œuvres créatives, produites par des artistes africains".

Ismael a expliqué, à cette occasion, que l'exposition représente une véritable renaissance, ajoutant que loin de leurs pays, ces artistes ont su ressusciter l’histoire africaine.

Pour sa part, le commissaire de l’exposition, Mohamadou Mbaye, a indiqué que ces œuvres mettent en avant le dialogue sud-sud, portant sur l’amitié partagée entre les pays africains.

Mohamadou Mbaye a également expliqué que cette initiative rassemble les valeurs africaines, que les plasticiens ont essayé de magnifier, à travers des formes et des couleurs.

En parallèle à cette exposition, figuraient également des spectacles d’étudiants de différents pays africains, mettant en exergue la culture de leurs pays respectifs.