20 ans après sa création, l’OMC revient à Marrakech

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
unnamed (4) Le Maroc célèbre les 20 ans de l'Organisation mondiale du commerce en réunissant son DG, ministres et  parlementaires africains à la ville ocre. Le Maroc va célébrer  les 20 ans de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à travers la tenue  d'une conférence ministérielle et parlementaire africaine les 8 et 9 avril à  Marrakech. Selon, l'ambassadeur représentant permanent du Royaume à  Genève, Mohamed Auajjar, le directeur général de l'OMC, Roberto Azevedo, effectuera pour la première fois une visite au Maroc durant  laquelle il prendra part à cette conférence et aura des rencontres avec  plusieurs responsables marocains. La conférence de  Marrakech se tiendra sous le thème "20 ans de l'OMC: célébrations des succès et  défis pour l'avenir ", avec la participation des ministres africains du  Commerce. Auajjar rappelle qu'"il y a 20 ans, grâce à la justesse de la vision et  la clairvoyance qu'avait eue pour Marrakech et le Maroc, SM le Roi Hassan II,  que Dieu ait son âme, ainsi que le Prince Héritier d'alors, SM le Roi Mohammed  VI, cette ville a abrité un événement mondial historique". Il s'agit de la  Conférence de Marrakech qui a marqué la fin des négociations du cycle de  l'Uruguay débouchant sur la création le 1er janvier 1995 de l'Organisation  mondiale du commerce. La conférence africaine de Marrakech sera une excellente opportunité pour  enrichir le débat à l'OMC, a-t-il estimé, précisant que les avis et les  contributions des ministres et parlementaires vont permettre de mieux  comprendre les besoins et les attentes des populations africaines et de  corriger, voire modifier si besoin est, l'orientation de l'organisation. Elle offre aux ministres et parlementaires du continent "une tribune de  choix pour porter la voix de l'homme et de la femme africains", a-t-il relevé. L'ambassadeur a formulé le voeu que l'esprit de Marrakech puisse insuffler  une nouvelle dynamique pour l'avenir de l'OMC et tout particulièrement pour  l'élaboration du programme de travail post-accord de Bali et la conclusion du  Programme de Doha pour le développement (PDD). La conférence ministérielle africaine va traiter de thèmes portant sur le  bilan des 20 ans de l'OMC, sa contribution à la croissance et à l'emploi en  Afrique, le renforcement des capacités de production et d'exportation pour une  meilleure intégration de l'Afrique dans l'économie mondiale et la ratification  de l'accord de Bali, conclu en décembre 2013. Le processus de négociations post-Bali pour la conclusion du PDD et les  préparatifs pour la 10ème conférence ministérielle de l'OMC programmée en  décembre prochain à Nairobi sont également au menu de cet évènement. En parallèle, la conférence parlementaire africaine organisée  conjointement avec le secrétariat de l'organisation vise notamment la  sensibilisation des parlementaires africains pour l'accélération du processus  de ratification par les parlements africains de l'accord de facilitation des  échanges conclu lors de la conférence ministérielle de Bali. L'entrée en  vigueur de cet important accord commercial nécessite une masse critique des  deux tiers des membres de l'organisation. En tant que membre fondateur de l'organisation, le Maroc est un fervent  défenseur du système commercial multilatéral et continue de jouer un rôle  important dans les travaux de l'OMC et les négociations du cycle de Doha en  particulier. Le royaume a été coordinateur du Groupe africain OMC tout au long de  l'année 2013 et a présidé ce groupe lors du processus préparatoire de la 9ème  conférence ministérielle de Bali en décembre de la même année. Ses efforts ont  permis au groupe des pays africains de jouer un rôle fondamental dans le succès  de la conférence de Bali et la conclusion de l'accord sur la facilitation des  échanges.