Aéroport Mohammed V : le Terminal 1 dédié à la RAM coûtera 1, 4 milliard de DH

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-aeroport

La reprise des travaux d'extension et de réaménagement du Terminal 1 de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, devant coûter près d'1,4 milliard de DH.

Dans une déclaration à la presse à l'occasion de la visite de ce grand chantier, le ministre de l'Equipement et du transport, Aziz Rabbah qui était accompagné du directeur général de l'Office national des aéroports (ONDA), Zouhair Mohamed El Oufir, a indiqué mercredi que la concrétisation du projet de développement de l'aéroport Mohammed V permettra de répondre aux besoins d'un plus grand nombre de passagers. « Le projet d'extension et de réaménagement du Terminal 1 est devenu une nécessité inéluctable dictée par plusieurs facteurs, dont en premier lieu la restructuration de l'Office national des aéroports, qui dispose actuellement d'une équipe professionnelle habilitée à mieux gérer les services aéroportuaires, ainsi que la mise en œuvre de nouveaux projets dans le cadre d'une nouvelle approche avec les autres partenaires », déclare Aziz Rabbah.

A ce propos, le ministre assure que Royal Air Maroc bénéficiera d'un intérêt particulier, conformément au contrat-programme conclut avec l'Etat, lequel lui permettant d'occuper une bonne partie de l'aéroport pour ses activités, à l'instar d'ailleurs de ce qui se fait dans les autres pays pour les compagnies nationales, eu égard à leur rôle central et stratégique. Le ministre a de même révélé que son département prépare activement la version finale d'un programme ambitieux prévoyant de pouvoir répondre à l'horizon de 2035 aux besoins d'environ 60 millions de voyageurs à travers différents aéroports marocains, à travers l'extension ou la création de nouvelles unités de services connexes aéroportuaires. Tous ces projets s'inscrivent dans le cadre d'un programme national doté d'un investissement d'environ 6 milliards de DH, pour le développement des aéroports du Royaume et la réhabilitation durant la période 2014 - 2018 des infrastructures et des services fournis par les aéroports du pays.

Pour sa part, le directeur général de l'ONDA se félicite d’emblée de ce chantier. Pour lui, « l'extension et le réaménagement du Terminal 1 de l'aéroport international Mohammed V permettra indubitablement de tripler sa capacité, en passant de 7 millions actuellement à 23 millions à l'achèvement des travaux, ce qui permettra d'accueillir le trafic prévisionnel à l'horizon 2030 selon le schéma directeur aéroportuaire ».

Un nouveau Terminal haut standing

Le nouveau Terminal T1 sera doté des meilleurs équipements aéroportuaires bénéficiant des plus hautes technologies : 8 passerelles télescopiques, 12 trottoirs roulants totalisant, des escalators et ascenseurs, des systèmes de traitement bagages au départ, automatisés et équipés des dernières technologies en matière de détection d'explosifs, de drogue et de matières dangereuses, 84 comptoirs d'enregistrement, 64 positions de contrôle des passeports et 19 portes d'embarquement, notamment.

Le projet d'extension et de réaménagement a fait l'objet d'études approfondies pour en faire un projet à la hauteur de la capitale économique du pays. L'ensemble des fonctions et des liaisons entre le Terminal 1 et le Terminal 2 a été étudié en vue d'accroître le niveau de qualité de service, de répondre à l'importante croissance du trafic aérien découlant notamment de la caractéristique HUB de cet aéroport. Des espaces shopping et restauration, le long d'un parcours fluide et optimisé offriront aux passagers tout ce qui fait le charme et la réputation de Casablanca et au-delà du Maroc : gastronomie, artisanat et une large gamme de franchises nationales et internationales.