Agadir : Du pétrole dans l’air

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

exploitation-petroliere-c-dr

Les compagnies d’hydrocarbures exploitant le site se montrent prudentes quant au réel potentiel du gisement qui reste toutefois à déterminer

Plusieurs compagnies d’hydrocarbures exploitant la licence offshore de Sidi Moussa annoncent avoir trouvé des gisements de pétroles à plus de 3.000 mètres sous la mer. Les exploitants se montrent toutefois prudents et affirment n’être qu’au stade des analyses du potentiel du gisement. Selon leurs déclarations il est encore trop tôt pour se prononcer au sujet d’une quelconque découverte.

Selon un communiqué du président de San Leon Energy, une des trois compagnies chargées du forage, « Le test du puit SM-1 vise à évaluer la structure et son potentiel en hydrocarbures autant que possible à ce stade de l'exploration préliminaire, et nous dévoilerons les résultats une fois que ceux-ci seront disponibles. »

L'opérateur Genel Energy, qui détient les droits d’exploitations du gisement à hauteur de 60%, explique dans un communiqué séparé: « Il est prématuré à ce stade des opérations et dans la perspective du prochain test du puits de se prononcer de manière définitive. » même son de cloche de la part de Tony Craven Walker, président et chef de la direction de Serica la troisième des compagnies qui détient 5% du permis d’exploitation. « Nous sommes à un stade très précoce et la présence d'hydrocarbures dans cette zone allons exige une évaluation plus poussée. A ce stade, il est prématuré de prendre une interprétation technique définitive. »

 L’Office national des hydrocarbures (Onhym) n'a quant à lui pas encore réagi à cette annonce.