Assurances : Wafa Assurance, leader incontesté

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

focus assurance

Le secteur des assurances affiche au titre du 1er semestre 2014 une reprise significative de la croissance des primes globales portée par une nette progression de la branche Vie.

Au terme du 1er semestre 2014, les primes émises par le secteur des assurances au Maroc se sont élevées à 15,79 milliards de DH, en progression de 6,6% comparativement à la même période de l'année précédente (+2,7% depuis fin 2013).

Par branche, la Non Vie demeure prédominante drainant près de 70,9% du chiffre d'affaires du secteur avec un volume de 11,19 milliards de DH, soit une hausse de 4,6% par rapport à la même période en 2013. Davantage dynamique, l'assurance Vie et Capitalisation ressort en appréciation de 11,7% pour se fixer à 4,6 milliards de DH à fin juin de cette année.

Par compagnie, Wafa Assurance conserve sa position de leader avec une part de marché de 20,4% soit 3,2 milliards de DH de primes émises suivie de RMA Watanya avec un volume de 2,6 milliards de DH (16,4% des revenus sectoriels). AXA Assurances Maroc et Saham Assurance (ex CNIA SAADA) occupent respectivement la 3ème et 4ème place avec des primes respectives de 2,2 et de 2,1 milliards de DH. SANAD/ATLANTA arrivent, quant à elles, en 5ème position avec un volume d'affaires conjoint de 1,8 milliard de DH. Pour sa part, MCMA se positionne à la 6ème place (avec une part de marché de 6,4%).  Enfin, La Marocaine Vie et Zurich arrivent au 7ème rang et  au 8ème rang avec une part de marché de 4,2% et 4% respectivement au terme des six premiers mois de cette année.

Un secteur en plein expansion

Selon l’agence de notation internationale Standard and Poor’s, le secteur des assurances au Maroc est un marché modèle pour les pays du Maghreb. Le pays compte actuellement près de 17 compagnies d’assurance dont 2 mutuelles et une compagnie de réassurance. Le marché a connu une grande mutation comme la mise en place de l’assurance maladie ou encore le contrat-programme ayant été signé en 2011, visant à doubler le chiffre d’affaire du secteur au plus tard en 2015.