Benkirane, Biden, Bongo et Condé en ouverture du GES 2014

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-ges Inspirer le futur. Tel a été le mot d’ordre des officiels à l’ouverture du sommet mondial de l’entreprenariat à Marrakech. C’est aujourd’hui l’ouverture officielle du 5ème sommet mondial de l’entreprenariat. Après une journée dédiée, la veille, à l’entreprenariat féminin, le GES 5 devra battre son plein pour les deux jours qui viennent. Un parterre d’officiels étaient présents lors la séance d’ouverture. Devant une audience de pas moins de 1.000 personnes, Abdelilah Benkirane transmet le message du roi Mohammed VI aux participants du sommet. Il félicite pour l’occasion tous ceux qui ont contribué à rendre possible des interactions nouvelles et croisées entre décideurs politiques, acteurs économiques et représentants de la société civile ou encore du monde académique. Dans son message, le souverain relève avec une grande satisfaction que ce Sommet a réussi à mobiliser un grand nombre de porteurs de projets, d’investisseurs et de jeunes entrepreneurs venus de près de 50 différents pays. Juste après, Joe Biden prend la relève tout en faisant preuve de ses qualités de grand orateur. C’est lors d’un speech de près de 45 min que le vice président américain met en exergue l’importance de cette initiative mondiale et son poids quant à la promotion de l’entreprenariat. Il remercie par la même l’occasion le Maroc évoquant son rôle important dans le cœur des américains. Un beau discours de la part du numéro 2 aux Etats Unis qui confirme encore une fois la haute considération que porte le pays de l’oncle SAM pour le Royaume. Se prononçant sur le sujet, Biden vante le modèle américain en la matière. « L’entreprenariat n’est pas seulement des politiques économiques. C’est créer un climat qui permettra aux idées de se développer. Les défis sont énormes. La vraie stabilité dépend de la capacité des citoyens à réussir », clame le responsable US. Cependant, il énumère les freins à l’initiative entrepreneuriale. Pour lui, il s’agit essentiellement de la corruption ou encore de la bureaucratie qu’il qualifie de « pires ennemis de l’entreprenariat ». Ali Bango Odimba a enchainé par la suite pour appeler à exploiter la puissance des nouvelles technologies afin d’innover et de créer le leadership. Le président congolais annonce la création du prix de l’initiative en décembre prochain, pour récompenser la nouvelle génération d’entrepreneurs gabonais et promouvoir l’entreprenariat. Pour lui, chaque individu a la capacité de s’adapter et d’innover. Enfin, Alpha Condé, président de la Guinée clôture la séance plénière. Il met l’accent sur la coopération internationale à la fois nord-sud et sud-sud. Condé attire l’attention des participants sur le développement des nouvelles technologies en Guinée. D’ailleurs, le chef d’Etat annonce une première cité technologique (intelligente) qui a été inaugurée à Conakry.