CIMAR approche l’énergie verte

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

ciment-du-maroc-2916-2013-04-24

A l'instar des autres cimentiers, CIMAR semble vouloir développer des sources énergétiques alternatives afin de réduire sa dépendance aux énergies fossiles

Ciments du Maroc (CIMAR) a lancé un parc thermo-solaire sur son site d'Aït Baha doté d'une capacité de 5 MW et ayant nécessité un investissement de plus de 33 millions de DH.

Ce projet porterait le total des investissements en énergies renouvelables d'Italcementi Group au Maroc sur la période 2010-2015 à 25 millions d’euros, dont 9 millions pour le parc éolien de Laâyoune, 12 millions à Safi et 3 millions à Aït Baha.

Le site, abritant l'une des plus modernes cimenteries du Groupe, a été sélectionné pour démontrer le potentiel de cette source d'énergie et tester les synergies avec une usine en fonctionnement.

En termes de facture énergétique, CIMAR ne devrait pas réaliser de grandes économies en raison de la taille encore réduite du parc. Ce projet aurait davantage pour objectif de réduire l'impact environnemental et non les coûts.

Enfin, il est à préciser que d'autres projets d'énergies renouvelables sont en développement par le Groupe au Maroc, notamment un parc éolien à Safi de 10 MW et une étude de faisabilité pour l'extension du parc éolien à Laâyoune jusqu'à 20 MW.