COP21 : Le Maroc convié à guider l’Afrique

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-hakima-lhait Le royaume est sollicité par la France pour mener les négociations en tant que leader au niveau africain, lors de la conférence climat 2015 COP 21. Suite à plusieurs entrevues avec des responsables français, le 28 janvier à Paris, (à savoir Ségolène Royal, ministre française de l'Ecologie, et Annick Girardin, secrétaire d'Etat chargée du Développement et de la Francophonie, ainsi que des présidents de groupes parlementaires), la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hakima El Haité a annoncé à la presse que le Maroc est convié par la France, qui accueillera la COP 21, pour présider, au niveau africain, les négociations visant à parvenir à un accord international concernant les questions de changement climatique. A savoir que la France, en tant que pays hôte de la conférence climat 2015, voit dans le Maroc moderne un modèle à suivre pour les pays africains concernant le développement des énergies et des technologies, ainsi que des politiques durables, a rappelé la ministre. El Haité a, par ailleurs, expliqué que la politique de développement durable prônée par le Maroc, son ancrage africain, et sa promotion des partenariats sud-sud, en ont fait, justement,  un modèle de bonnes pratiques. La ministre a rappelé, d’un autre côté, les objectifs mondiaux de la COP 21, à savoir l’aboutissement à un accord autour des engagements et contributions des différentes parties prenantes à ladite conférence. El Haité a souligné, toutefois, que les pays africains, qui ne sont pas pollueurs et qui n'émettent pas de gaz à effet de serre ou très peu, sont alarmés par le changement climatique et demandent donc un dédommagement des dégâts. Hakima El Haité a, néanmoins, précisé que ses entrevues avec les responsables français s'inscrivent dans le cadre de l'assistance de la présidence française actuelle de la conférence par le Maroc, lequel accueillera la prochaine conférence climat, COP 22.