Commerce extérieur : sale temps pour les phosphates

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

maroc-phosphate

L’Office des changes a publié les indicateurs des échanges extérieurs entre janvier et septembre. Les exportations des phosphates ont baissé de 4,6% cette année

Ce recul équivaut à une valeur qui est passée de 29,71 milliards de DH à 28,35 milliards de dirhams, en l’espace d’une année. Pour cause, la concurrence extérieure et la crise au marché mondial ont eu leur impact. Par ailleurs, la contraction qu’ont connue les prix des matières premières dans le monde a commencé il y a deux ans déjà. Aujourd’hui, elle continue d’avoir beaucoup de conséquences sur le secteur des phosphates et ses dérivés. En effet, le prix au cours international du phosphate brut a été estimé à 110 dollars par tonne en septembre dernier. Il s’agit du prix le plus bas, alors que la tonne de phosphate brut valait 145 dollars l’année dernière. En 2012, elle coûtait 185 dollars.

Mise à part cette baisse, les autres indices des exportations sont en hausse dans plusieurs secteurs. En fin septembre, la progression des ventes a eu un grand rôle dans l’augmentation de l’IDE du secteur automobile (31,30%). Concernant les exportations dans le secteur électronique, l’Office précise dans ses indicateurs publiés que les exportations ont augmenté de 22,2%, soit une hausse de 3,7% au bout d’une année. La hausse enregistrée dans le secteur de l’aéronautique est de 1,8% lors de cette période.

Les tendances en hausse sont enregistrées également dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire. La progression y a été de 2,6%, vu encore une fois l’évolution des ventes estimées à 4,9%.

Parallèlement à cela, l’Office des changes revoit à la hausse les importations concernant les produits alimentaires. Elles ont augmenté de 15,7%. Quant à l’importation des produits finis de consommation, sa hausse a été de 6,8%. Par contre, les produits énergétiques ont connu une baisse au niveau des importations. Elles ont baissé de 3,1% en l’espace d’un an.