Développement : Le Maroc brille en Afrique

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-devlopafriq Un rapport produit, entre autres, par la Banque africaine de développement place le Maroc parmi les pays qui ont enregistré des avancées remarquables en Afrique. Il s’agit du rapport «Evaluation des progrès accomplis par l’Afrique dans la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)» produit une fois par an par la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique pour l’Afrique (CEA), la Commission de l’Union africaine (CUA) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Si le Maroc fait partie des pays qui ont réalisé d’importants progrès, le rapport regrette, toutefois, le fait que la pauvreté soit au moins trois fois plus forte en milieu rural qu’en milieu urbain au royaume. De même, la féminisation de la pauvreté est répandue au Maroc. Selon le rapport précise que «plusieurs facteurs expliquent cette situation». Le document ajoute que le travail des femmes à domicile et chez l’employeur a tendance à être sous-évalué. De plus, dans les emplois qu’elles occupent, les femmes sont payées à des salaires de misère et exercent dans des conditions difficiles. Par ailleurs, les femmes n’ont qu’un accès limité aux actifs productifs tels que la terre en raison de restrictions traditionnelles pesant sur leurs droits patrimoniaux. En plus, leur manque d’éducation réduit leurs chances de trouver un emploi décent et bien rémunéré. «Les politiques et les actions publiques doivent s’attaquer aux facteurs qui perpétuent la répartition inégale des opportunités et des actifs économiques entre hommes et femmes» souligne le rapport. D’autre part, le Maroc fait partie des pays où le chômage des jeunes est important. «En 2013, le taux de chômage des jeunes a atteint environ 19% au Maroc, plus de 22% en Algérie, 25% en Egypte et plus de 42% en Tunisie. Les taux de chômage des jeunes en Afrique du Nord a augmenté nettement plus rapidement que dans l’ensemble des pays en développement» fait observer le rapport. Côté scolarisation, les experts ont loué les efforts du pays. «Le Maroc a fait des progrès considérables à cet égard, en réussissant à doubler son taux de scolarisation dans le primaire en l’espace de dix ans en misant sur la fréquentation, la qualité de l’éducation et la bonne gouvernance du secteur. Le gouvernement marocain a investi massivement en infrastructures scolaires et mis en place un programme d’assistance aux élèves les plus désavantagés» salue le rapport.