Doublement des recettes douanières depuis 2002

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-zouhair-douanes Malgré la stabilité des importations, les recettes douanières marocaines ont affiché une petite hausse pour s’établir à 85,6 milliards de DH à fin 2014. En 2014, les recettes douanières ont marqué une hausse de 1,9% en 2014 à 85,6 milliards de DH, contre 84,04 milliards, un an auparavant, et ce malgré la stabilité des importations. D’après le directeur général de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII), Zouhair Chorfi, présentant le bilan de l’administration des douanes pour l’année écoulée, cette performance qui représente plus du double des recettes de l’année 2002 est due notamment à l’effort constant de lutte contre la fraude commerciale avec 2,62 milliards de DH de droits et taxes à fin 2014, contre 2 milliards en 2013, (+8,7%), ainsi qu’à une progression des recettes des taxes intérieures de consommation (TIC), notamment les tabacs manufacturés, les produits pétroliers. Ces résultats interviennent dans un contexte marqué, entre autres, par une stabilité des importations en 2014 (+0,1%), la poursuite du processus de démantèlement tarifaire qui a généré un manque à gagner pour l’Administration des Douanes et des Impôts Indirects (ADII) estimé à 500 millions de DH, ainsi que par l’accord agricole Maroc-UE qui a engendré 60 millions de DH de moins value en 2014. Évoquant les principales mesures de simplification et de facilitation des procédures, Zouhair Chorfi a tenu à préciser que l’ADII s’oriente actuellement vers une douane totalement électronique, via notamment l’implémentation de la signature électronique et la mise en place d’un scénario adéquat pour l’archivage électronique légal, ou encore l’encouragement au recours au paiement par carte sur internet, auprès des opérateurs.