Fitch, confiante dans le modèle marocain

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

fitch-ratings-interieur-QUID.MA

L’agence internationale de notation Fitch vient de conduire sa confiance quant aux équilibres macro-économiques du pays malgré la volatilité du contexte international.

Fitch ratings réitère sa confiance pour le Maroc. L’agence internationale de notation vient de confirmer les notes « long terme » en devise et en monnaie locale du Maroc. Elle maintient également les perspectives stables. Fitch estime, ainsi, que le pays jouit d’une stabilité macro-économique et politique dans un environnement régional et mondiale très volatile. Pour elle, « la croissance du PIB a bien résisté malgré la faiblesse de la demande extérieure de l’Europe, partenaire économique clé du Maroc ».

Ainsi, l’agence d’évaluation se montre sereine par rapport aux niveaux des déficits jumeaux du pays. Même si elle note une réduction des marges de manœuvres du pays en termes d’endettement intérieur et extérieur, Fitch estime que ses déficits devraient continuer à se réduire par rapport aux niveaux (pics) enregistrés en 2012. Une évolution qui sera « soutenue par la forte volonté politique de réforme, comme illustré par la suppression progressive des subventions budgétaires sur les prix de l'énergie depuis 2012 », indique-t-on auprès de l’agence.

Pour elle, le déficit budgétaire devrait poursuivre son amélioration. Fitch table, sur un déficit de l’ordre de 5% du PIB pour cette année. Celui-ci sera ramené à 4,5% en 2015. Il est à noter que ledit déficit a enregistré des pics de 5,2 et de 7% respectivement en 2013 et 2012. Avec une croissance du PIB supérieure à une discipline budgétaire, le déficit devrait encore s’améliorer en 2016.

En matière de croissance, Fitch prévoit une accélération de celle-ci à 4,3% en 2015 et à 4,8% en 2016. « La croissance sera soutenue par des réformes structurelles ainsi qu’une amélioration de la conjoncture mondiale ». En effet, le risque principal émane essentiellement de la piètre performance de l’économie européenne. Fitch estime que le vieux continent représente 80% des touristes étrangers, 66% des exportations, 72% des envois de fonds au Maroc. Cependant, le Maroc continue de bénéficier d'un fort soutien de la part des institutions financières internationale. IL s’agit essentiellement du récent renouvellement de deux ans de la ligne de précaution de liquidité du FMI d'une valeur 5 milliard de dollars soit 4,5% du PIB.