Fitch : La nouvelle ligne de crédit de 5 milliards de dollars accordée par le FMI au Maroc, un “signal fort” de l'appui aux réformes du pays

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

fitch ratings QUID.MA La nouvelle ligne de crédit de précaution et de liquidité (LPL) d'une valeur de 5 milliards de dollars, ouverte par le Fonds monétaire international (FMI) en faveur du Maroc est un “signal fort” de l'appui aux réformes engagées par le pays, indique l'agence mondiale de notation Fitch Ratings.

Cette nouvelle ligne de protection, valable sur deux ans, permettra au pays de se prémunir contre les chocs macroéconomiques externes et de poursuivre les réformes structurelles ainsi que la politique de rationalisation budgétaire, précise l'agence Fitch dans un communiqué qui vient de paraitre.

L'ouverture de cette nouvelle ligne de crédit du FMI est une reconnaissance de la bonne performance enregistrée par l'économie marocaine grâce à la mise en œuvre des chantiers de réformes qui pour la plus part ont été élaborés par les gouvernements précédents et poursuivis par l’actuel gouvernement, soulignent les experts de Fitch Ratings.

A rappeler que le Conseil d'administration du FMI a approuvé lundi le renouvellement pour deux ans de la LPL accordée en août 2012 au Maroc. La précédente ligne de précaution, qui arrive à expiration dans quelques semaines, portait sur 6,2 milliards de dollars que le pays n'avait pas utilisés.

Selon l'agence Fitch, ce mécanisme a soutenu les réformes initiées par le gouvernement, ce qui a permis au pays de réduire le déficit public de 7,3 % en 2012 à 5,4 % l'an dernier et devrait reculer à 4,3 % en 2015.

La réforme du régime des subventions à l'énergie, explique Fitch Ratings, a aussi permis d'abaisser le déficit courant du Maroc de 2 points en 2013 à 7,5 % du PIB, alors que les réserves internationales de la Banque centrale du pays se sont améliorées durant cette période, passant de 18 milliards de dollars en 2013 à 21 milliards de dollars à la mi-juillet

La récente réalisation d'une émission obligataire sur le marché financier international d'un montant d'un milliard d'euros a également contribué à une nette amélioration de l'encours des réserves internationales du pays, affirment les experts de l'agence Fitch.

A noter que la ligne de précaution et de liquidité est une facilité de crédit du FMI qui permet d'apporter des financements pour répondre aux besoins réels ou potentiels de balance des paiements des pays ayant de bonnes politiques économiques. Elle a été conçue pour servir d'assurance ou à aider à résoudre les crises liées aux chocs économiques internes ou externes.