IAM hausse le ton face à l’ANRT

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
unnamed (1) Le match de ping pong entre l'ANRT et Maroc Telecom passe à la vitesse supérieure. IAM critique ouvertement la décision du régulateur. « Au moment où le Maroc a besoin de déployer des efforts dans le secteur des télécommunications, l’ANRT sort avec une décision bizarre qui oblige Maroc Telecom à partager ses infrastructures aves les concurrents ». Décidemment, Maroc Telecom n’a pas bien digéré la dernière décision de l’Agence Nationale de régulation des Télécommunication (ANRT l’obligeant à partager ses infrastructures avec la concurrence. Dans un communiqué au ton relativement sévère, l’opérateur historique critique ainsi la décision du régulateur. Pour IAM, cette décision met en péril l’avenir du secteur et aura de graves conséquences sur la qualité de service. « La décision de l’ANRT est totalement en déphasage avec la réalité du marché marocain avide de plus d’investissements et de qualité de service ». Maroc Telecom rappelle au passage qu’il aura investi 10 milliards de DH au total, entre la période 2013-2015 pour étendre le réseau haut débit. Le régulateur du secteur des télécoms au Maroc estime dans un communiqué du 13 janvier que ses demandes concernant les modalités d'accès des concurrents de Maroc Telecom à la boucle locale n’ont pas été satisfaites. Par conséquent, l'opérateur historique des télécoms se voit imposer un ultimatum pour le 20 janvier, en vue d’ouvrir sa boucle locale aux concurrents après avoir déverrouillé son génie civil.

lire aussi