L’immobilier sous de bons auspices

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-immob Consommation du ciment, financement du secteur, 2015 semble annoncer la reprise du secteur. L’activité du ciment sort enfin la tête de l’eau. La consommation de ciment, principal baromètre  du secteur du BTP et de facto celui de l’immobilier, a enregistré un accroissement de 2,4 % à fin février 2015  après un recul de 9,1 % un an plus tôt. Selon la Direction des études et des  prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des Finances, cette évolution trouve son origine dans le bon comportement des ventes de  ciment durant le mois de janvier 2015 (+5,6 %) conjugué à une quasi-stagnation  durant le deuxième mois de la même année (-0,4 %). Parallèlement, l’on peut observer une reprise  quant au financement du secteur immobilier. Le volume de l'encours global  des crédits attribués au secteur a atteint 238,3 milliards de dirhams à  fin janvier 2015, en consolidation de 3,3 % en variation annuelle. Cette accroissement explique la DEPF est en lien avec la bonne tenue des crédits alloués à  l'habitat (+6,2 %), conjuguée à la décélération de la tendance toujours  baissière des crédits accordés aux promoteurs immobiliers (soit un retrait de  3,8 % après la baisse de 5,6 % à fin 2014). Par ailleurs, le nombre de transactions dans le secteur immobilier s'est  accru de 8,9 % en glissement annuel au cours du quatrième trimestre 2014,  conforté par la baisse des prix des actifs immobiliers de 1,4 %, après +1 %  au cours du troisième trimestre, -2,6 % durant le deuxième trimestre et +0,1  % au premier trimestre de la même année. A fin 2014, le nombre des transactions immobilières s'est renforcé de 12  %, tirée par la consolidation des ventes des actifs résidentiels de 14,8 %,  des terrains de 1,1 % et des actifs à usage commercial de 13,9 %.

lire aussi