L'Europe compte appuyer le Maroc à hauteur de 890 millions d’euros d’ici 2017

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-bousaid-eco

Signature du protocole du Cadre Unique d’Appui 2014-2017 entre le Maroc et l’UE. L’appui est compris entre 728 et 890 millions d’euros

La Maroc et l’Union Européenne  ont signé un Protocole d’accord  relatif au Cadre Unique d’Appui 2014-2017, ce mercredi 05 novembre 2014, en présence de Mohammed Boussaid, Ministre de l’Economie et des Finances, Driss Elazami Elidrissi, Ministre Délégué Chargé du Budget, et de l’ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne à Rabat, Rupert Joy.

Le Cadre Unique d’Appui 2014-2017 prévoit un appui communautaire d’une enveloppe comprise dans une fourchette entre un montant minimum de 728 millions d’euros et un montant maximum de 890 millions d’euros, répartis sur  trois secteurs, l’accès aux services de base, le soutien à la gouvernance démocratique et l'Etat de droit et la mobilité et l’emploi et la croissance durable et inclusive

Au cours de cette cérémonie, Boussaid s’est félicité de la décision prise par la Commission Européenne  d’allouer au Maroc une enveloppe financière pouvant atteindre 890 millions d’euros et exprimé la fierté de constater que le Maroc est, de ce fait, le premier bénéficiaire au titre de l’Instrument européen de voisinage, ajoutant que cette programmation financière s’inscrit dans le cadre du nouvel instrument financier de voisinage européen (IVE). Bousaid a en outre signalé que les axes choisis au niveau du CUA 2014-2017 s’intègrent dans le cadre des priorités de développement économique et social du Maroc et des objectifs de la politique de coopération de l’Union Européenne.

Pour l’ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne à Rabat Rupert Joy, les subventions européennes au Maroc au terme des années 2014-2017 représentent une reconnaissance de l’UE de la singularité de son partenariat avec le Maroc et reflètent sa détermination  à accompagner le gouvernement marocain dans ses efforts de répondre aux aspirations du peuple marocain et de traduire les réformes initiées en 2011 en progrès tangibles.