Le ministère chargé de l’Eau : Une approche participative effective

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-eau Démarrage le 29 janvier des concertations régionales sur la révision  de la loi 10.95  relative à l’Eau. Après le lancement, le 12 janvier à Rabat, des concertations nationales sur la révision de la loi  10.95 sur l'eau, le ministère délégué chargé de l'Eau a lancé le coup d’envoi des  concertations régionales, le 29 janvier, sous la direction des neuf agences de bassins hydrauliques et autour de la thématique : « Une  législation de l'eau adéquate pour une bonne gouvernance des ressources en eau». Les concertations couvriront ainsi l’ensemble du territoire national, attestant de l’approche participative prônée par le ministère dans la gestion du secteur ainsi que son engagement pour une amélioration qualitative du cadre législatif et réglementaire. A savoir que la première entrevue s’est tenue le 29 janvier à Mohammedia, sous l’encadrement de l’agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia. Ces concertations réuniront, selon un communiqué du ministère de tutelle, « les différents acteurs de la société civile œuvrant dans le domaine de l’eau, les représentants du tissu industriel, touristique et agricole relevant de chaque bassin hydraulique, en plus des représentants du Ministère Délégué Chargé de l’Eau. » L’objectif de ces rencontres est, toutefois, « de se rapprocher de ces intervenants, de les impliquer dans ce chantier de révision de la loi sur l’Eau et de se concerter avec eux dans la perspective de préparer un projet de loi approuvé par le plus grand nombre des parties prenantes et qui sera susceptible d’accompagner l’évolution qui s’opère actuellement dans le domaine de la planification et de la gestion des ressources en eau, tant au niveau national qu’international », explique la même source. La révision de la loi sur l’eau vise enfin à « reformuler les missions et le mode de fonctionnement du Conseil Supérieur de l’Eau et du Climat ainsi que des agences de bassins hydrauliques » Après cette première rencontre à Mohammedia, une seconde aura lieu à Tétouan le  5 février.