Les Marocains paieront-ils le gaz dans la facture d’électricité ?

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
unnamed (13) Même si la décompensation n’est pas à l’ordre du jour, le gouvernement pense déjà à une alternative. Le ministre de l'Energie et des Mines, Abdelkader Amara a déclaré que le principe de la décompensation partielle du gaz de butane est acquis, seul le timing et les outils, étant en cours de finalisation. Dans sa livraison quotidienne, le ministre évoque les différentes pistes pour enclencher ce processus. Parmi celles-ci, figure celle de la facture d'électricité comme base de compensation pour les ménages nécessiteux. En effet, 100% des ménages urbains et 99% des ménages ruraux sont raccordés au réseau électrique. La sortie médiatique d’Amara va dans le sens du dernier démenti du Chef du Gouvernement sur ce sujet qui s’est vu lié au fait que les décisions n'ont pas encore été formellement validées.  Pour Benkirane, cette décompensation aura lieu quand le gouvernement trouvera un moyen pour subventionner directement les pauvres qui ne pourront supporter le différentiel de prix. Si le gouvernement en parle (à demi-mot), c’est qu’il considère que l’essentiel des aides est englouti par les riches, que ce soit les industriels, les hôteliers, les agriculteurs et même les boulangers et seulement une petite partie des subventions va directement aux couches les plus défavorisées. Pour rappel, la charge de Compensation concernant le gaz butane s’établit à 861 millions de DH selon les données relatives aux dossiers reçus par la caisse au 28 février 2015, soit un repli de l’ordre de 47% par rapport à la même période de l’année écoulée, résultant principalement de la baisse des prix du gaz butane au niveau international. Notons que la subvention unitaire par bouteille >5kg au mois de janvier 2015 ressort à 54,84 DH.