Les raisons économiques qui ont poussé Fitch à accorder au Maroc la 3 fois B

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couverture-fitch

L'agence de notation internationale Fitch Ratings a mis en avant les bonnes performances économiques et la stabilité sociopolitique ayant permis au Maroc d'obtenir la note "BBB-" avec perspectives stables.

Dans une analyse comparative publiée jeudi sur l'évolution et la dynamique enclenchées au Maroc et en Tunisie après le Printemps arabe, Fitch a fait  savoir que le maintien de cette note pour le Royaume est dû notamment à sa stabilité politique et sociale, confortée par les réformes constitutionnelles  engagées et l'adoption d'une nouvelle Loi fondamentale ayant élargi les pouvoirs de l'appareil législatif (Parlement).

La stabilité sociale et politique dont le Maroc jouit a permis aussi d'opérer des réformes difficiles comme celle de l'indexation des prix de l'énergie, ayant entraîné une augmentation progressive des cours des produits  énergétiques subventionnés, a ajouté l'étude.

Selon les auteurs de cette analyse, la stabilité du Maroc puise sa force d'un système politique pluraliste et d'une monarchie populaire, ainsi que des  réformes économiques et sociales soutenues initiées par le roi Mohammed VI.

Grâce à cette stabilité, le Royaume a pu attirer plus d'investissements directs étrangers (IDE) et plus de touristes (dont le nombre a atteint 10 millions touristes étrangers en 2013), alors que le PIB non-agricole du pays connaît une croissance soutenue de 4 pc.

L'étude de Fitch a, en outre, rappelé l'appui apporté par le Fonds monétaire international (FMI) à la faveur des réformes engagées au Maroc. En effet, le  FMI a mis à la disposition du Royaume une ligne de crédit "de précaution" de  6,2 milliards de dollars afin de protéger le pays contre les "chocs extérieurs".

Le mois dernier, l'agence Fitch avait confirmé les notes "BBB-" et "BBB" du Maroc respectivement, pour ses emprunts en devises et en monnaie locale avec  "des perspectives stables".

La note de plafond souverain "BBB" et la note "F3" de la dette à court terme en devises avaient été aussi également maintenues.