Mezouar appelle les Consuls à adopter des plans d'action avec des objectifs économiques clairs

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

Mezouar

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a appelé les nouveaux consuls généraux à adopter des plans d'action clairs sur le plan économique pour attirer les investissements au Maroc et renforcer les liens avec les acteurs économiques étrangers.

Recevant, mercredi à Rabat, les treize cadres du ministère qui ont réussi le concours d'accès au poste de Consul général sur un total de 112 candidats, Mezouar les appelés à fournir plus d'efforts pour rompre avec les stéréotypes qui limitaient les fonctions du consul général en des tâches administratives de routine et à adopter de nouveaux rôles tendant à l'ouverture sur l'environnement économique et culturel, en particulier à travers la communication avec les membres de la communauté marocaine et le règlement de leurs problèmes, tout en tissant des liens avec le monde de la politique et de l'économie dans les pays d'accueil.

Il a par ailleurs mis un accent particulier sur l'importance de défendre la première cause nationale des Marocains par l'exposition et l'explication de la proposition d'autonomie en tant que solution sérieuse et crédible et l'issue idoine à ce conflit artificiel et convaincre les composantes de la société civile et les Parlements des pays d'accueil de sa crédibilité.

Le ministre a, par ailleurs, affirmé que la réforme de l'action consulaire suivra son cours normal à travers l'amélioration des conditions d'accueil dans les consulats et la simplification des procédures administratives et des outils de travail.

Mezouar a estimé que le choix de trois femmes parmi les 13 consuls généraux va dans le sens de la mise en œuvre du principe de la parité à partir de l'année prochaine.

Il a également exprimé sa satisfaction du choix de jeunes cadres pour occuper ce poste, appelant les nouveaux consuls généraux à redoubler d'efforts dans leurs missions, affirmant que la performance des consuls généraux sera évaluée par une commission ad hoc en vue d'une réforme globale de l'action consulaire au Maroc.