Nador West Med : La BERD mise gros

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-Nador-West-MedQuidma

200 millions d’euros seraient en négociation entre la BERD et Nador West Med SA pour le financement de 25% des infrastructures du futur complexe portuaire et industriel.

Ce sont pas moins de 200 millions d’euros qui devraient être injectés dans le futur complexe portuaire et industriel Nador West Med. Le prêt, actuellement en négociation entre Nador West Med SA et la BERD, sera destiné à financer les travaux de construction de l’infrastructure du futur complexe portuaire et industriel. Le processus d’adjudication devrait démarrer au cours de ce quatrième trimestre. En réalité, l’investissement en infrastructures nécessaire à la réalisation de ce hub industriel s’élève à 800 millions d’euros. Le prêt de la BERD devrait couvrir au moins les 25 %.

Le projet Nador West Med sera réalisé en plusieurs phases. La première devrait être mise en service en 2019, avec une capacité initiale de 3 millions d’EVP (équivalent vingt pieds), 25 millions de tonnes d’hydrocarbures et 7 millions de tonnes de charbon.

C’est la plus importante contribution la Banque européenne dans un seul projet au Maroc. En septembre 2012 et celui de 2014, l’institution a investi près de 260 millions d’euros dans 14 projets dans le Royaume, en plus de 130 millions d’euros octroyés à des banques marocaines en guise de lignes de financement des échanges commerciaux (trade finance).

La dernière opération de la Banque remonte au mois dernier lorsqu’elle a signé avec Alliances Hospitality, filiale du groupe immobilier Alliances, un partenariat portant sur la réalisation au Maroc d’hôtels de catégorie 3 et 4 étoiles pour une première enveloppe de 50 millions d’euros dont 10 seront pris en charge par la BERD.

Le Maroc et la BERD planchent actuellement sur la préparation de la « Stratégie pays ». Une sorte de charte qui devrait constituer le cadre de l’activité de la Banque au Maroc pour les trois prochaines années. Cette stratégie, rapporte le quotidien Le matin, devrait être approuvée par le conseil d’administration de la BERD avant la fin de l’année.