Performances en demi-teinte pour la Lyonnaise des Eaux de Casablanca

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-lydec Progression de 7,5% de son Chiffre d’Affaires au titre de l’exercice 2014 pour un résultat net en retrait de 4,4%. La filiale marocaine du Groupe SUEZ ENVIRONNEMENT clôture l’année 2014 sur une hausse de 7,5% du chiffre d’affaires à 6,8 milliards de DH. Cette évolution provient notamment de l’activité « fluides » qui s’est améliorée de 3,3% à 5,6 milliards de DH. Par segment, les volumes de ventes de l’Electricité se sont affermis de 2%, capitalisant sur la hausse de 3,8% des ventes aux industriels. S’agissant du segment Eau, les volumes se sont bonifiés de 1,6% comparativement à 2013, en raison de la croissance de la demande des nouveaux clients particuliers ayant compensé le recul des ventes d’Eau aux industriels. Ainsi, le rendement du réseau Eau s’est fixé à 76,5% en amélioration de 0,5 pt, tandis que le rendement du réseau Electricité s’est maintenu à 93,1% (même niveau qu’en 2013). Capitalisant sur la maîtrise des charges d’exploitation et sur le bon comportement de l’activité « travaux », le résultat net de LYDEC s’est étiolé de 4,4% à 283 millions de DH, en raison de la non-récurrence d’un résultat exceptionnel (49 millions de DH en 2013). Côté rétribution des actionnaires, la société compte proposer à la prochaine AGO prévue le 2 juin 2015 la distribution d’un dividende par action de 24,5 DH (similaire à celui de 2013), soit un taux de distribution de près de 69,3%. En 2015, la société prévoit l’achèvement et la mise en service du Système Anti-Pollution Est portant ainsi le taux de dépollution des eaux usées du Grand Casablanca à 100% et la finalisation du Plan d’Actions Prioritaires de proximité. Sur un autre registre, l’harmonisation des périmètres de la gestion déléguée à d’autres zones comme DAR BOUAZZA, BOUSKOURA et NOUACER devrait permettre à LYDEC de doper ses revenus.