Photovoltaïque : une première rencontre internationale à Casablanca

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

photovoltaique

Du 4 au 6 novembre prochain, Casablanca accueillera la première édition du Salon International marocain sur le Photovoltaïque

Photovoltaïca est le premier rendez-vous international sur les énergies propres tenu à Casablanca. Il s’adresse aux professionnels du marché du photovoltaïque à travers le monde. L’évènement prévu pour novembre sera présidé par le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara. Il est organisé par le ministère, aux côtés de la Société d’investissements énergétiques (SIE) et en partenariat avec l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN).

Ce premier Salon International sera marqué par la signature de conventions s’intéressant au développement des énergies nouvelles, ainsi qu’à la mise en valeur des sources d’énergies renouvelables. Par ailleurs, Photovoltaïca vise à faire la promotion du secteur du photovoltaïque au Maroc, ainsi que sur le continent africain. L’idée est d’encourager la coopération sud-sud, tout en présentant les opportunités du marché marocain des énergies renouvelables pour y drainer plus d’investissement. Dans ce sens, la rencontre verra la participation de plusieurs pays, en plus d’opérateurs connus à travers le monde dans le domaine du photovoltaïque.

Par la même occasion, le rendez-vous vise aussi à appuyer l’action menée par le ministère de l’Energie, dans sa stratégie de mise en valeur de l’électricité de source renouvelable. Le ministère veut mener une nouvelle politique pour encourager l’utilisation de sources propres à faible voire à nul effet néfaste sur l’environnement et sur le climat. C’est pourquoi il a été décidé que la toute première édition de ce salon soit consacrée à la promotion de l’énergie solaire, ainsi qu’à l’industrie du photovoltaïque en tant que pilier de cette énergie. Au programme donc, la conférence internationale prévue dans le cadre de Photovoltaïca connaîtra la participation de différents acteurs et intervenants représentant différentes délégations. Des panels complémentaires composés de professionnels mondialement reconnus s’ajouteront aux tables de débat. Ils y aborderont plusieurs questions se rapportant à l’utilisation du photovoltaïque.