Pour la deuxième fois Langreach annonce avoir rencontré un potentiel de ressources de gaz naturel à Sid Al Moukhtar

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couverture-gaz

C’est une bonne nouvelle que Longreach vient d’annoncer dans un communiqué daté du 15 mai 2014.

Logreach, qui détient une licence à Sid Al Moukhtar, annonce avoir trouvé un important potentiel de ressources de gaz naturel dans deux zones  après avoir effectué son deuxième forage Kamar -1 sur la structure Kachoula. Kamar-1 a été foré à une profondeur totale de 2790 mètres et rencontré deux zones gazéifères distinctes.

Contrairement au premier forage Koba-1, où le forage a été perturbé par l’existence d’une grande quantitié d’eau de haute pression et de boue, Longreach n’a pas rencontré d’eau à Kamar-1, ce qui lui permettrait d’effectuer des analyses plus approfondies.

Les données recueillies après Koba-1 et Kamar-1 seront analysées. Un programme de suivi sismique 3 D visant à identifier les sites potentiels de forages d’évaluation est prévu.

 Longreach estime qu’elle a rencontré un réservoir hybride disposant d’un potentiel de ressources considérables qui nécessite une  approche technique globale et l’utilisation des techniques de recherches des hydrocarbures conventionnelles et non conventionnelles similaires à celles qui ont contribué à révolutionner la production du pétrole et du gaz en Amérique du Nord ( USA et Canada). L'évaluation du réservoir rencontré continue.

Longreach qui avait effectué une sortie sur le marché financier pour collecter les fonds indispensables pour le forage Kamar-1 annonce qu’il procédera à la mobilisation des fonds nécessaires pour le financement de ses opérations futures. Pour Longreach, l'évaluation des deux premiers puits d'exploration et la structure Kechoula représente la première étape d’un  processus en quatre étapes  pour la création d’une valeur durable, économique à partir des réservoirs potentiels. L'approche Longreach  pour la création de cette valeur est fondée, selon le communiqué, sur : 1- la compréhension du réservoir ; 2- la conception d'une méthode de récupération qui maximise la valeur ; 3- la mise en œuvre d’un développement rentable et 4- générer des revenus nets durables en utilisant des pratiques durables  . Les prochaines étapes de la Société au Maroc devraient comporter une évaluation continue des résultats d'exploration à ce jour, ce qui aidera à définir les perspectives  du travail de terrain et les plans à adopter. Longreach envisage également de procéder à une  planification financière  lui permettant  pour financer la poursuite des travaux indispensables pour comprendre la structure Kechoula et jeter  les bases de la production potentielle de gaz naturel. Longreach  a annoncé qu’elle vise d’autres perspectives   à Sid Al Moukhtar  en partenariat avec l’ONHYM.