Résultats semestriels : Bon semestre pour le CAM

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

Crédit agricole maroc

A fin juin 2014, le Crédit Agricole du Maroc affiche des réalisations en hausse, parallèlement à la bonne tenue des relais de financement

Au titre du premier semestre 2014, le PNB du groupe a atteint 1,46 milliards de DH en progression de 4,2% sur une année glissante. « Cette évolution s’explique par la croissance du résultat des opérations d’intermédiation et par l’amélioration de la marge sur commission de l’ordre de 17% », commente la banque. Le Résultat net économique du CAM, à fin juin, atteint 291 millions de DH en hausse de 5,8% par rapport à juin 2013. Afin de se prémunir contre certains risques sectoriels, la banque a décidé de constater une provision de quelque 90 millions de DH. Celle-ci est destinée à couvrir l’abandon de créances des petits agriculteurs. De ce fait le résultat net social est ramené à 201 millions de DH.

Fondation Ardi et Tamwil El Fellah : Véritables relais de financement

Les encours de financement accordés par la Fondation ARDI pour le microcrédit et dont les clients actifs dépassent les 108.207, s’élèvent à 250 millions de DH à fin juin. Les secteurs d’activité financés par la Fondation, sont l’agriculture (65%), le commerce (20%), l’artisanat (6%) et les services (9%). La mission de la Fondation ARDI, qui s’inscrit pleinement dans le pilier 2 du Plan Maroc Vert, consiste à bénéficier le plus grand nombre de ruraux de micro-financements nécessaires à leur insertion économique.

Quant à Tamwil El Fellah, elle a distribué 228 millions de DH de crédits au premier semestre de cette année. Elle prétend, cependant être conforme à son business plan et compte atteindre 5 milliards de DH d’encours de crédits prévisionnels à horizon 2016. Le gap est grand, très grand. Tamwil El Fellah est une société de financement et de développement agricole. Elle a démarré ses financements en 2011 et ce par l’accompagnement des programmes gouvernementaux du pilier solidaire du Plan Maroc Vert. Le 3 juillet 2012 a connu la signature de la convention Etat-Tamwil El Fellah, qui a pour objet l’élargissement du champ d’intervention de la société de financement à toutes les petites et moyennes exploitations agricoles du Plan Maroc Vert, exclues du financement bancaire classique.