Résultats semestriels : Sonasid sort la tête de l’eau

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

actu sonasid

Premier semestre 2014 plutôt favorable pour Sonasid, qui semble capitaliser sur les retombées positives des mesures de sauvegarde.

Dans un contexte sectoriel marqué par le repli de 6% de la consommation nationale de rond à béton et de fil machine, suite notamment à l'instauration de mesures de sauvegarde, ayant réduit les importations, Sonasid arrive à tirer son épingle du jeu. L’industriel hisse ses ventes en volume de 10%, portées également par le dynamisme de son nouveau modèle de distribution.

Néanmoins, les revenus en social ressortent en repli de 4% comparé à une année auparavant à 2,4 milliards de DH, dans le sillage de la forte pression sur les prix au niveau international.

A contrario et bénéficiant de l'amélioration des performances industrielles et de la réduction des coûts, le résultat net social arrive à marquer le pas à 123 millions de DH et ce, comparé au premier semestre de 2013.

Concernant les comptes consolidés, le chiffre d'affaires s'affaisse de 1,4% à 2,5 milliards de DH. Pour sa part, le résultat net du groupe marque un bond de 2,4 fois à 109 millions de DH.

Les mesures antidumping portent leurs fruits.

Après un long processus qui a duré pas moins de quatorze mois, déclenché par une alerte des opérateurs sidérurgistes qui se disaient au bord de l’asphyxie à cause d'importations massives, la tutelle leur a donné raison une fois pour toutes. Le département du Commerce extérieur (MCCE) a en effet projeté d’appliquer une mesure de sauvegarde définitive en faveur de cette activité pour une durée de quatre ans et ce à partir de 2014. Les opérateurs se frottent les mains et saluent cette mesure tant attendue.

Cette mesure de sauvegarde consiste en un droit additionnel spécifique de l’ordre de 0,55 DH par kilogramme applicable au-delà d'un contingent de 100 000 tonnes pour le fil machine et d'un contingent de 28 000 tonnes pour le fer à béton.