SETO: « le Maroc est un havre de paix »

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-seto

Le syndicat des tour-opérateurs (TO) français, appuyé par le Quai d’Orsay, a tenu à rassurer les voyageurs de l’hexagone que le Maroc demeurait une destination sûre

Les membres du syndicat des tour-opérateurs de France (SETO) se sont réunis à Marrakech le 5 et 6 novembre en présence de l’Office national marocain du tourisme et les professionnels de tourisme du pays afin de rassurer les voyageurs français sur la destination Maroc. Cette réunion intervient dans un contexte particulier qui a vu les réservations françaises vers le Maroc chuté de 15 à 50 % par rapport à l’année dernière selon René Marc Chikli, président du SETO. En cause, une certaine peur du terrorisme exacerbée après l’assassinat du guide Français Hervé Gourdel en Algérie.

La France avait à la suite de ce tragique incident classé le Maroc dans la liste des pays à risques, appelant ses ressortissants à la vigilance lors de leurs séjours au Maghreb. Cette décision avait causé des tensions entre les deux pays et provoqué de vives réactions de la part des autorités marocaines. Ce conclave a pour objectif en quelques sortes de rectifier le coche et s’inscrit dans une politique de «détente» de la part de la France envers le Maroc qui à récemment réviser sa position en classant le Maroc en zone verte (vigilance normale).

« Le Maroc dispose de tous les atouts permettant aux touristes de passer d'excellentes vacances », souligne le président du SETO, précisant que « le Royaume, qui a tous les éléments pour développer davantage son secteur touristique, est considéré comme un havre de paix par les tour-opérateurs» avant d’ajouter «qu’il n'ya aucune raison pour que les Français se privent de cette destination».

René Marc Chikli a par ailleurs déclaré au sujet de la réunion « Nous sommes venus pour montrer aux touristes français qu'on vit au Maroc comme on a toujours vécu dans la sécurité et sans aucun problème», en précisant qu'il s'agit de la première fois que le SETO tient une réunion de son comité exécutif en dehors de la France.

Le directeur général de l’ONMT, Abderrafie Zouiten a de son côté déclaré que «la destination Maroc se porte bien» et que la tendance à la hausse du secteur touristique a été confirmée durant l'année en cours, estimant que cette évolution est le résultat des fondamentaux du Royaume, dont sa stabilité politique précisant qu’«une destination touristique n'est pas synonyme uniquement de beaux paysages, d'une très bonne capacité hôtelière et d'un produit de qualité. Elle se construit d'abord sur de bons fondamentaux sociopolitiques».

Par ailleurs, lLe ministère des Affaires étrangères français à quant à lui indiquer que « le contexte sécuritaire actuel permet les déplacements touristiques ou professionnels au Maroc » prenant note sans nul doute du renforcement sécuritaire au Maroc démontré par le déploiement du dispositif de sécurité «Hadar».