SNI se désengage de l’agroalimentaire

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-sni

La SNI poursuit son processus de désengagement de ses filiales notamment celles du secteur agroalimentaire. Elle descend à 5% dans le capital de Centrale Laitière. Cosumar la prochaine opération

La SNI accélère son désengagement des activités agroalimentaires. Le marché a été marqué par une double annonce de la holding. Il s’agit de son retrait de définitif de Centrale laitière et de Cosumar. Pour la première opération, c’est le groupe Danone qui monte dans le capital de Centrale Laitière. L’opération a été finalisée hier sur le marché de Blocs de la Bourse de Casablanca pour un prix unitaire de 1.500 DH, soit pas moins de 3,1 milliards de DH à encaisser par la holding. A l’issue de cette transaction, le groupe français monte à 90,86% dans le capital de Centrale Laitière. Dans ces conditions, la SNI conserve ainsi 5% sur les 26,7% qu’elle détenait jusqu’alors. Cette nouvelle opération, n’est autre que la suite du processus de désengagement de la SNI de ses filiales déjà entamé, et qui consiste à ne garder qu’une participation dite stratégique.

Pour le cas de Centrale Laitière, une première opération a été réalisée en 2013, par laquelle Danone était devenu l’actionnaire majoritaire de l’industriel marocain.

D’autre part, la SNI a annoncé avoir déposé, auprès du CDVM, une demande de visa concernant la cession de sa participation résiduelle dans Cosumar, laquelle participation équivaut à 9,1% du capital après la cession de 27,5% au groupe Wilmar et 24,5% à une douzaine d’investisseurs institutionnels.