Signature d’accords entre le Maroc et le Qatar

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-maroc-qatar

Trois accords portant sur l’import / export ont été signés récemment entre le Maroc et le Qatar, lors d’une rencontre conjointe tenue à Casablanca

La Banque Qatarie pour le Développement (BQD) a fait rencontrer récemment les partenaires marocains et ceux du Qatar autour d’accords commerciaux. Ceux-ci portent sur le secteur des produits de plastique et de l’irrigation, ayant une valeur de 41 millions de DH. Au cours de la rencontre, plusieurs opportunités commerciales en matière d’exportation vers le Maroc ont été examinées.

Avec un environnement qu’elle dit être propice à la compétitivité, la Banque Qatarie pour le Développement considère effectivement que le marché marocain est attractif, de part l’investissement ou l’exportation. Le président de la BDQ, Abdelaziz Ben Nasser Al Khalifa, précise que « l’intérêt que nous portons au marché marocain n’est pas nouveau. En effet, c’est un marché important dont les vastes opportunités d’affaires ont attiré les exportateurs qataris. Nous avons hâte de soutenir les efforts que déploie l’État pour augmenter les exportations non pétrolières qataries au Maroc et créer des domaines de coopération entre les entreprises qataries et marocaines, surtout avec le positionnement privilégié du Maroc considéré comme une passerelle vers l’Afrique du Nord et l’Afrique en général. En outre, l’environnement des affaires marocain se caractérise par des avantages compétitifs qui le rendent propice aux investissements et exportations d’autres pays ».

Ainsi, cette rencontre conjointe a donné la possibilité aux investisseurs marocains et qataris d’aborder les échanges commerciaux qui représenteraient d’éventuelles opportunités. L’occasion a été également d’évoquer les moyens d’exportation, possibles de faire la promotion de treize produits venant du Qatar, importée dans le marché du Maroc. Une étude a été menée par la BDQ à cet effet. Pour rappel, les échanges commerciaux entre le Qatar et le Maroc sont estimés à quelques 150 millions de dollars. Le volume des investissements qataris dans le pays atteint environ les 1,2 milliard de dollars. Ce qui pourrait être encore meilleur, c’est de maintenir une mise sur les investissements au Maroc, plutôt que de s’arrêter à l’éloge de son marché pour la raison qu’il représente une bonne mine d’importation.