TGV : Une joint-venture maroco-française pour la maintenance

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-tgv Les opérateurs ferroviaires marocains et français, ONCF et SNCF vont créer au premier semestre 2015 une société conjointe pour la maintenance des futurs TGV du royaume. C’est acté, La SNCF et l’ONCF ont récemment signé à Rabat un accord pour créer une filiale commune pour la maintenance du futur TGV. A la clé, un contrat d'entretien pour 175 millions d'euros sur 15 ans. Cette filiale commune va aussi réaliser des opérations de maintenance ou de support pour les activités propres de la SNCF pour 90 millions d'euros. Cette Société Marocaine de maintenance des rames à grande vitesse «créée au premier semestre 2015 sera détenue à 60% par l’ONCF et 40% par la SNCF» Dans ce cadre «un contrat de maintenance va lier l’ONCF et cette joint-venture (co-entreprise) pour une durée de 15 ans et un montant de 175 millions d’euros (1,9 milliard de dirhams)», selon un communiqué publié le 7 janvier par la SNCF. Autre volet important, un contrat de prestations sur 15 ans va également lier la nouvelle joint-venture et la SNCF pour un montant de 90 millions d’euros. En clair, certaines opérations techniques ou de maintenance de la SNCF seront dans un futur proche localisées au Maroc. Selon la SNCF, ces prestations intègreront la réparation des pièces, l'assistance technique à distance et in situ, les prestations d’ingénierie de maintenance et de transport des pièces entre la France et Tanger. A noter que l’accord intègre aussi un volet formation : le personnel de la Société marocaine de maintenance des rames à grande vitesse sera formé par des agents de la SNCF. Pour cela, une vingtaine d’experts SNCF sera détachée au sein de la filiale.

lire aussi