Technologies de l'information : Rabat abritera le 7ème Congrès arabe

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
unnamed (7) Le congrès devra analyser l’impact des nouvelles technologies en matière de création d’emplois et de génération de la croissance économique dans le monde arabe. Le 7e Congrès arabe sur les technologies de l'information aura lieu du 19 au 21 mai prochain à Rabat, a annoncé le 6 février l'Organisation arabe pour le développement industriel et minier (OADIM) dans un communiqué. Ce Congrès, est organisé chaque deux ans, a indiqué le directeur général de l'OADIM, Adel Al-Saqr, rappelant que les deux éditions précédentes ont été couronnées par des recommandations importantes en matière de technologies de l'information dans le monde arabe. Cette édition a, pour objectif, de présenter les meilleures pratiques arabes et mondiales, d'aborder l'application des systèmes et la transformation de villes industrielles en villes intelligentes et de connaître les recherches récentes dans ce domaine, notamment le développement des services électroniques, les réseaux arabes et les systèmes d'informations géographiques (SIG), a précisé Adel Al Saqr, cité par le communiqué. La promotion de la recherche scientifique et de l'enseignement dans les pays arabes aura certainement un impact positif sur le secteur des informations industrielles et la technologie utilisée, a-t-il ajouté, mettant l'accent sur la nécessité d'encourager les pays arabes à instaurer des industries compétitives qui recourent à des techniques modernes. Le Congrès sera aussi l'occasion d'échanger les expériences en matière de l'informatique verte (green computing) et de l'économie du savoir et de nouer des partenariats industriels et développer les petites et moyennes entreprises, selon le communiqué. Organisée en collaboration avec le ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture et la société de Microsoft au Maroc, cette rencontre connaîtra la participation des ministres arabes chargés de l'Industrie et des TIC, d'experts arabe et internationaux dans le domaine et de sociétés spécialisées.