Trois groupes bancaires marocains figurent parmi les 2000 plus grandes entreprises au monde

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couverture-attijari-wafa-bank

Les trois plus grands groupes bancaires marocains (Attijariwafabank, Banque Populaire, BMCE BANK ) sont de plus en plus grandes. Elles se définissent déjà comme des multinationales marocaines et non plus comme banques marocaines. Leur champ d'action est de plus en plus large, englobant l'Afrique, l'Europe et le Moyen Orient. Leurs activités sont de plus en plus sophistiquées, ne se limitant plus a la banque de détail. Leur  position sur le classement mondial des institutions  bancaires s'améliore et devient visible. Elles ont réussi à trouver une place dans l'actualité économique mondiale à coté des institutions prestigieuses. C'est ce qui ressort de l'actualité des derniers jours.

Ainsi, les trois grands groupes bancaires marocains ont figuré en bonne position dans le classement mondial des 2000 plus grandes entreprises au monde publié par le «  Forbes Global » de la prestigieuse revue américaine «  Forbes ».

Attijariwafabank est classé au 1046ème rang, avec une valeur de 8 milliards de dollars, ce qui en fait l'une des premières banques en Afrique, sachant qu'il implanté dans plusieurs pays africains. Il est suivi par le groupe Banque Populaire, classé 1840ème,  et le groupe BMCE BANK, classé 1998ème.

Les groupes chinois et américains raflent les 10 premières positions.

Les trois grands groupes bancaires marocains sont en train de réussir leur pari de devenir des multinationales africaines. Leur implantation  dans presque 20 pays. Attijariwafabank est implanté dans 12 pays, BMCE BANK dans 19 pays et la BP dans 7 pays. Les trois groupes arrivent à détenir le leadership des services de banque de détail dans certains pays et évoluent vers la prestation d'autres services bancaires et financiers.

Si la BP est en période de consolidation de ses positions en Afrique Subsaharienne à travers sa filiale africaine : la Banque Atlantique, présente dans 7 pays, ce qui a limité  la contribution de cette filiale à 17 % de son résultat net part du groupe en 2013, cette contribution a atteint 41 % pour BMCE BANK et 21 % pour Attijariwafabank pour la même année. Les deux derniers groupes ont réalisé une part importante de leurs bénéfices en Afrique, y compris en Tunisie où Attijariwafabank est en bonne position.

Attijariwafabank Middle East, filiale d'AWB, au Moyen Orient, vient de  remporter  le Banker Magazine M&A Deal  of the year 2014  et le TMT  Finance M&A  Deal of the year 2014, qui figurent parmi les récompenses les plus prisées dans le monde des finances au Moyen Orient, selon un communiqué d'AWB publié le 9 mai 2014. Le groupe Marocain a mérité ces distinctions grâce au travail de conseil pour l'opérateur Emirati Etisalat pour l'achat de 53 % du capital d'IAM (Maroc Télécom) et la cession de quelques filiales africaines d'Etisalat à IAM.

AWB, BP et BMCE, aux capitaux marocains, sont en train de se positionner dans des créneaux et des métiers nouveaux, et plus sophistiqués que la banque de détail, dans le monde des finances. L'émergence de la place financière de Casablanca leur permettra d'aller encore plus loin dans la quête de leur transformation  en multinationales multi métiers agissant sur tous les fronts. Cette internationalisation est bénéfique, mais il comporte également des risques. Les banques marocains en ont conscients et sont en train de recourir à des assurances pour s'en prémunir.