Une législation de l’eau effective pour une meilleure gestion des ressources en eau

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-leau Le ministère délégué chargé de l’Eau a lancé, ce lundi 12 janvier, les concertations nationales sur la révision de la loi 10.95 sur l’Eau. C’est sous le thème d’«une législation de l'eau adéquate pour une bonne gouvernance des ressources en eau», que le ministère délégué chargé de l’Eau a ouvert, à Rabat, les concertations nationales autour de la révision de la loi 10-95. Désirant entreprendre une approche participative, le ministère a convié à cette journée, académiciens, chercheurs, politiques et société civile. Le professeur El Hadi Makdad qui représentait Charafat Afailal, la ministre déléguée chargée de l’Eau, a cité cette dernière, affirmant que « la loi 10-95 sur l'eau a permis, après 20 ans de son émission, d’atteindre un grand nombre d’acquis sur le plan de la gouvernance des ressources en eau ; lesquels pourraient être résumés, essentiellement, ainsi : le Conseil supérieur de l’eau et du climat, la création de neuf Agences des bassins hydrauliques, ainsi que l'élaboration de mécanismes juridiques et financiers de protection des ressources hydriques, contre toutes les formes de gaspillage ou de pollution. Cependant, malgré l'importance indéniable de ces acquis et de ces réalisations, de nouveaux défis objectifs ont émergé, et il faudrait les surmonter, afin d'assurer une bonne gestion et un développement permanent des ressources en eau ainsi que leur conservation quantitative et qualitative. » L’objectif de ces concertations nationales est donc de communiquer, d’informer et de se concerter quant au chantier de révision de la loi 10-95 relative à l’Eau afin d’élaborer un projet de loi prévisionnel capable de faire face aux défis que connaissent actuellement la planification et la gestion des ressources en eau, que ce soit au niveau national ou international.

lire aussi