Appel au renforcement des partenariats économiques entre le Maroc, la Chine et l’Afrique

5437685854_d630fceaff_b-
146
Partager :

La conférence de la « Sino-Africain Entrepreneurs Delegation 2018 » a eut lieu lundi à Casablanca. Ministres, banquiers, diplomates et hommes d’affaires marocains et chinois ont participé et ont appelé à concrétiser les ambitions de partenariats économiques renforcées entre la Chine, le Maroc et l’Afrique

Lors de cette rencontre initiée sous le thème ‘’Frontier of China Africa Investments’’, les participant ont plaidé pour donner plus d’élan aux relations bilatérales et de structurer le partenariat entre les deux pays, qui doivent désormais conjuguer leurs efforts pour contribuer au développement économique du continent africain.

‘’Il est essentiel de dépasser la logique de comptoirs pour développer la notion de coproduction Chine-Maroc. En effet, avec nos atouts réciproques, nous pouvons aller au-delà en misant par exemple sur la recherche et le développement ainsi que sur le transfert de technologie pour permettre d’ancrer nos relations dans un cercle vertueux créateur de richesse’’, a souligné le Ministre délégué Chargé de la Coopération Africaine, Mohcine Jazouli.

‘’Si nous réussissons ce pari, nous pourrons mettre en place un couple fort Chine-Maroc. Nous pourrons répondre ensemble à l’impératif de la croissance partagée, inclusive et collective, dans le cadre d’un co-développement au profit du continent africain’’, a-t-il ajouté.

En septembre dernier, a-t-il rappelé, 53 pays africains se sont retrouvés à Pékin pour le 3ème Sommet sur la Coopération sino-africaine (le FOCAC), qui a consacré la coopération économique entre la Chine et l'Afrique par la mise en place d’un fonds pour le continent de 60 milliards de dollars, a-t-il fait observer.

Abondant dans le même sens, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie Numérique, a souligné que le partenariat sino-africain est ''un modèle de coopération en plein construction''. 

‘’L’Afrique est la région la plus prometteuses aujourd’hui avec des performances économiques supérieures à celles des économies mondiales’’, a-t-il fait remarquer 

En 2018, parmi les 10 pays ayant réalisé la plus forte croissance, six sont africains, a-t-il relevé, rappelant que le continent comptera, à l’horizon 2050, une population de plus de 2,2 milliards de personnes dont près de 32 % âgées de moins de 14 ans.

Le ministre a, en outre, noté que la chine est le premier financier des infrastructures africaines et les investissements chinois enregistrent la plus forte croissance à travers 10 000 entreprises qui embauchent des employés africains en majorité.

Selon M. Elalamy, la Chine le plus grand partenaire commercial de l’Afrique avec plus de 100 milliards de dollars d'échanges en 2017. Il est également l'un des principaux investisseurs dans ce continent.

Ce partenariat Chine –Afrique a eu des retombées positives sur les entreprises chinoises installées en Afrique et ces investissements ont crée de l’emploi et de la valeur ajoutée, a-t-il dit.

Il a, par ailleurs, rappelé la place importante qu’occupe le Maroc au sein de l’Afrique ainsi que la politique du royaume visant à donner une forte impulsion à la coopération sud-sud, citant, dans ce sens, les nombreuses visites effectuées par SM Le Roi dans plusieurs pays africains.

Pour sa part, Othman Benjelloun, président de la BMCE Bank Of Africa a noté qu’en ce 60è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Maroc, cet rencontre vient contribuer à la consolidation, dans ses dimensions économiques et d’affaires, le ‘’partenariat stratégique’’ scellé en 2016, entre les deux chefs d’État, SM le Roi Mohammed VI et le président Xi Jinping.

‘’Le périple, qui va vous conduire de Casablanca à Tanger, puis de Rabat à Kénitra, vous permettra de saisir que le Maroc représente la plateforme idoine pour les entreprises qui souhaitant investir sur un continent plein de promesses, en l’occurrence l’Afrique, et à partir de ce pays plein de potentiels ; le Maroc’’, a-t-il ajouté

En considérant BMCE Bank Of Africa ‘’comme votre partenaire privilégié au Maroc et en Afrique’’, a-t-il poursuivi, ‘’vous ferez le choix d’une institution qui professe, invariablement, son credo sinophile’’.

Il a, dans ce sens, rappelé que sa banque a crée une succursale à Shangai afin ‘’de jouer un rôle essentiel dans l’approfondissement des échanges sino-marocains et d’investissements chinois en Afrique et, nous espérons également d’investissements africains en Chine’’.

Cette rencontre a été marquée, entre autres, par les interventions de Mme Yang Baohua, Présidente du Fonds de Développement Chine-Afrique et M. Li Li Ambassadeur de Chine au Maroc, qui ont relevé que la Chine et le Maroc entretiennent depuis plus de 60 ans des relations d’amitié et de fraternité.

Rappelant l’évolution qu’ont connue ces relations depuis les deux visites ( 2002 et 2016) effectuées par SM le Roi en Chine, Mme Yang Baohua et M. Li Li ont plaidé pour insuffler une nouvelle dynamique positive aux relations bilatérales notamment dans le secteur commerciale.

Ils ont, à cette occasion, rappelé la densité des liens économiques est la présence de nombreuses entreprises chinoises au Maroc, qui sont à l’œuvre dans différents secteurs d’activité tels les télécommunications, le BTP, l’industrie ou encore les services financiers.

La Chine veut continuer à investir massivement en Afrique, notamment à travers la Nouvelle Route de la Soie ou « One Belt, One Road » pour ouvrir la voie à l’industrialisation, à l’innovation et permettre l’émergence d’une Afrique nouvelle et prospère, ont-ils ajouté.

Cette rencontre, à laquelle a pris part une cinquantaine d’entrepreneurs chinois représentant divers secteurs de l’activité économique, est organisée par L’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations, BMCE Bank of Africa et la Fédération des Entrepreneurs Sino-Africains (SIEF).