Aziz Rabbah prend part à Toronto au PDAC 2018

5437685854_d630fceaff_b-
466
Partager :

Le ministre de l'énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, prend part, à la tête d’une importante délégation, aux travaux de "Prospectors & Developers Association of Canada (PDAC) 2018", l’une des plus grandes rencontres internationales sur les mines, qui se tient du 4 au 7 mars à Toronto

La délégation marocaine comprend notamment le chargé d’affaires à l’ambassade du Maroc à Ottawa, Abdollah Lkahya, de hauts responsables du ministère, des cadres du Département de l’Energie et des Mines ainsi que des représentants des opérateurs miniers publics et privés.

En marge de cette manifestation internationale, qui rassemble les différents intervenants du secteur : les opérateurs miniers, les investisseurs, les établissements financiers, les institutions internationales et les acteurs de la société civile, Rabbah a présidé, lundi, une conférence entièrement consacrée au secteur minier marocain.

Initiée par le ministère de l’Energie, des mines et du développement Durable en partenariat avec le cabinet d’avocats canadien Fasken Martineau DuMoulin LLP, cette conférence, dédiée au secteur minier marocain, a vu la participation, en plus des opérateurs miniers marocains, d’une cinquantaine de sociétés étrangères.

Lors de cette rencontre, Aziz Rabbah a mis l’accent notamment sur les opportunités d’affaires offertes par le secteur minier marocain.

En parallèle à sa participation au "PDAC 2018", Aziz Rabbah a eu des entretiens avec des responsables du gouvernement du Canada autour des perspectives de coopération.

Le ministre a également pris part, lundi, à Toronto aux travaux du 3ème sommet international des ministres des mines.

Initié sous le thème "la confiance : un pilier pour l’industrie minière de demain", ce sommet a connu la participation de ministres chargés des mines de différents pays.

Le but de cette rencontre est de favoriser un dialogue de leadership dynamique sur l’instauration de la confiance dans le secteur de la mise en valeur des minéraux en rassemblant des représentants gouvernementaux, de l’industrie, des ONG de développement et des communautés, qui ont tous un rôle important à jouer en ce qui concerne la création et le maintien de la confiance dans l’écosystème minier.

Il est à rappeler que le Maroc est un pays à longue tradition minière comme en témoigne l’existence de vestiges d’anciennes exploitations minières dans différentes régions du royaume.

Ainsi, le secteur minier a toujours constitué une composante essentielle dans le développement économique et social du pays et ceci, grâce à l’existence d’un contexte géologique favorable particulièrement réputée pour sa richesse en substances minérales.

L’importance de ce secteur se traduit par sa contribution au produit intérieur brut (PIB) à hauteur de 10%, sa part importante dans les exportations nationales ainsi que ses retombées bénéfiques sur le développement régional.

En 2017, la production minière nationale a totalisé 33,9 millions de tonnes largement prédominée par les phosphates qui constituent plus de 90%. Le chiffre d’affaires a atteint 54,8 milliards de DH et les emplois se sont élevés à 41.000.