BAM : Appréciation de 1,2 % du dirham face au dollar en 2017

5437685854_d630fceaff_b-
445
Partager :

Reflétant l'appréciation de l’euro contre le dollar, le dirham a augmenté de 1,20% à l’égard du dollar et s’est déprécié de 0,75% face à l’euro, relève Bank Al-Maghrib (BAM)

Relativement aux devises des autres principaux pays partenaires et concurrents, la monnaie nationale s’est en particulier appréciée de 6,5% vis-à-vis de la livre sterling, de 4,5% par rapport au yuan chinois, de 22,3% contre la livre turque et de 80,7% face à la livre égyptienne, précise BAM dans son rapport annuel au titre de l'année 2017.

Dans ces conditions, le taux de change effectif s’est apprécié de 1,1% en termes nominaux et, tenant compte d’un différentiel d’inflation en faveur du Maroc, il est ressorti en légère dépréciation de 0,7% en termes réels, ajoute la Banque centrale.

S’agissant des transactions, l’année 2017 a été marquée par d’importants achats de devises par les banques auprès de BAM, concentrés entre avril et juillet, essentiellement pour répondre à des demandes de couverture de change de leurs clientèles, fait remarquer le rapport, notant que le montant total de ces achats a atteint 4,4 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne mensuelle contre 729 millions de dirhams (MDH) en 2016.

En parallèle, les ventes nettes des banques en billets de banque étrangers (BBE) sont passées de 3,9 MMDH à 4,3 MMDH dont 2,8 MMDH contre dirhams et 1,5 MMDH contre devises, ajoute la même source.

Au niveau du compartiment interbancaire, les échanges de devises contre dirhams se sont chiffrés à 12,9 MMDH en moyenne mensuelle, en baisse de 5,3%, et les prêts et emprunts en monnaies étrangères ont connu un repli de 4,9% à 37,2 MMDH.

Concernant les transactions des banques avec la clientèle, leur volume mensuel moyen a augmenté de 11,6% à 60,2 MMDH, dont 46,7 milliards au comptant et 13,5 milliards sous forme d’opérations à terme, montre le rapport, notant que les achats ont totalisé 34,3 milliards dont 10,1 milliards à terme et les ventes se sont élevées à 25,8 milliards, réalisées essentiellement au comptant.

Par ailleurs, le montant des échanges des banques avec les correspondants étrangers s’est établi à 47,1 MMDH, en recul de 10,6%, et leurs placements à l’étranger sont passés de 7,1 milliards à 8,2 milliards, fait savoir BAM.

Dans ces conditions, la position nette de change ressort négative à 707 MDH en moyenne au lieu de 1,3 MMDH en 2016. Au cours de l’année, elle est passée d’une moyenne de -5,5 milliards sur le premier semestre à une position positive de 4,2 milliards sur le deuxième