Bombardier cède ses activités d'aérostructures au groupe américain Spirit

5437685854_d630fceaff_b-
361
Partager :

Montréal – La multinationale canadienne Bombardier a annoncé, jeudi, avoir conclu une entente définitive pour la vente de ses activités d'aérostructures au groupe américain Spirit AeroSystems Holding, dont celles situées à Casablanca.

Avec cette transaction d'un montant total d'environ 1,1 milliard de dollars, Spirit va acquérir les activités de Bombardier à Belfast, (Royaume-Uni), à Casablanca, ainsi que les installations d'aérostructures de Dallas (États-Unis), précise l'entreprise canadienne dans un communiqué.

Selon le groupe aéronautique, cette cession vient concrétiser la décision de la multinationale de se concentrer sur ses deux piliers en forte croissance, les trains et les avions d'affaires.

La transaction fait suite à la création de Bombardier Aviation plus tôt cette année et allège son empreinte liée aux aérostructures pour se concentrer sur ses capacités stratégiques situées à Montréal, au Mexique et sur ses activités liées à l'aile d’avion Global 7500 situées au Texas.

La clôture de la transaction est prévue au cours du premier semestre de 2020, sous réserve de l'obtention des approbations réglementaires et des conditions usuelles de clôture, indique-t-on de même source.

Cité dans le communiqué, le président de Bombardier, Alain Bellemare, s'est dit convaincu que "l'acquisition par Spirit de ces actifs est la meilleure solution pour nos clients, nos employés, et nos actionnaires".

Employant plus de 68.000 salariés, la firme canadienne basée à Montréal est un leader mondial de l'industrie du transport.