Casablanca : Bouskoura en rempart vert contre l'invasion du béton

5437685854_d630fceaff_b-
542
Partager :

Bouskoura - A Casablanca, le béton armé est en train de tout emporter sur son chemin. Heureusement que, dans la banlieue sud de la métropole déchaînée, un îlot vert s’érige en dernier rempart contre cette invasion. "Bouskoura Golf City» (220 ha), "California Golf Resort» (120 ha) et un centre équestre (80 ha) forment le fleuron de ce rempart vert.

Ce n’est autre que la commune de Bouskoura, préservée pour servir de poumon à une ville asphyxiée et piégée par son développement effréné, grâce à sa forêt dense et aux greens de golf plantés au cœur de la cité écologique de "Casa Green Town", un projet pilote dans cette zone.

Inscrit au Plan de développement du Grand Casablanca 2015-2020, le projet d’aménagement de la forêt de Bouskoura tente de concilier deux dimensions distinctes: satisfaction des besoins croissants des habitants en espaces de détente et gestion durable des peuplements et écosystèmes forestiers.

La réhabilitation de cette forêt, qui s’étend sur une superficie de 2.992 hectares, a nécessité une enveloppe globale de 110 millions de dirhams, financée à hauteur de 40 millions de dirhams (MDH) par le ministère de l’Intérieur (DGCL), 40 MDH par le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, maître d’ouvrage de ce projet, et 30 MDH par la région de Casablanca-Settat.

D'après des données fournies par la province de Nouaceur, dont relève cette commune, l’aménagement du domaine forestier, qui se poursuit à un rythme soutenu, a été organisé autour de quatre grands secteurs. Le premier est le petit canton en tant qu’évasion sportive et comprend des aires de jeux, un circuit pédestre-vélos, un restaurant, une grande allée et cinq portes d’accès.

On y trouve, ensuite, la forêt laboratoire pour la sensibilisation à l’écosystème qui comprend une maison de l’écologie et des écosystèmes, un jardin écologique et une aire de jeux.

Le troisième secteur est constitué de la forêt découverte qui permettra de connaître la faune et la flore et abrite des parcours sensoriels, une clairière ludique, dix abris et une zone de repos.

Mis en place pour servir comme biorythme forestier, le dernier secteur est constitué par la grande forêt et comprend un mirador, des circuits et des aménagements.

Réalisé par la société de développement local Casa-Aménagement, le projet de réhabilitation de la forêt répondra à terme au double objectif de préserver le milieu naturel et d’offrir des installations de qualité et un paysage forestier sain et sécurisé aux visiteurs, à la recherche de dépaysement et d'air pur.

Non loin de ce site, se plante une cité embryonnaire à la particularité manifeste baptisée "Casa Green Town", un cadre idyllique et un havre de paix aux antipodes du stress et de la pollution de la métropole.

Selon Bouchaïb Taha, président de la Commune urbaine de Bouskoura, le taux de réalisation touche les 100% pour le projet développé par Palmeraie développement, et de 95% environ pour celui de Prestigia, contre un peu plus de 50% pour le projet porté par la CGI.

En réponse aux besoins de la population nouvellement installée et afin de garantir des équipements de proximité notamment dans le domaine éducatif, plusieurs écoles et universités se sont installées dans cette cité, telles que la Centrale de Casablanca, filiale de la grande école française, l’Université Internationale de Casablanca (UIC) et l’Académie américaine, a-t-il souligné.

Outre la création de parcours sportifs et d’espaces de jeu, la ville verte devrait, mettre en œuvre de nouvelles technologies pour la rationalisation de l’utilisation des ressources naturelles, notamment en eau et en électricité.

La nouvelle agglomération écologique devra comporter, à la fin des travaux, trois parcours de golf, plusieurs milliers de logements répartis entre villas et appartements, des hôtels haut de gamme, un théâtre, un centre de remise en forme, des centres commerciaux, entre autres.

La réalisation de cette cité est menée selon une vision de développement global couvrant plus d’un million de mètres carrés, s’articulant autour de quatre grands programmes portés par la CGI (357 ha), "Bouskoura Golf City" de Prestigia (220 ha), "California Golf Resort" signé Palmeraie développement sur 120 ha et un centre équestre (80 ha).