CIH : Un bilan 2017 positif

5437685854_d630fceaff_b-
414
Partager :

2017 fut une année charnière pour les institutions financières au Maroc. Avec une campagne agricole positive et plusieurs secteurs économiques en croissance, l’année fut positive pour les banques et plus particulièrement CIH Bank

Cadre légal en transition

Plusieurs facteurs déterminants ont impacté l’année 2017. Point majeur, le niveau de risque s’est amenuisé en 2017 par rapport aux années précédentes. On a pu aussi constater le lancement des banques participatives ainsi que la reprise de nombreux chantiers notamment à Marrakech ou Agadir, des villes motrices de l’économie et de la santé financière du Royaume.

Le cadre juridique a aussi subi quelques altérations. L’ouverture du monopole du dépôt fut un fait marquant de 2017, celui-ci permettant aux établissements de paiement de pouvoir ouvrir des comptes et que leurs moyens de paiement soient universels.

Une structure interopérable pour les paiements par mobile a été développée au Maroc, et le royaume figurera parmi les premier pays dans le monde à être doté de cette technologie. Vrai enjeu de 2017 pour la CIH Bank plus particulièrement, le développement des transactions par mobile, lancé en 2017, sera concrétisé en 2018 selon Ahmed Rahhou, PDG de CIH Bank.

Les faits marquants de 2017

L’année 2017 a été riche en faits marquants pour CIH BANK. Tout d’abord, le renforcement de son positionnement en tant que banque innovante mettant le digital au centre de sa relation client, par : Le lancement de l’offre « CODE18 » destinée aux jeunes de moins de 18 ans, la gratuité à vie pour la clientèle « CODE30 » , la mise en place des ouvertures des comptes en ligne ainsi que l’organisation réussie de la 1ère édition du «Hackathon : CIH Open Innovation »sous le thème de « La Banque innovante : Accessible, simple et utile ».

Autres évènements majeurs, le démarrage de l’activité de sa filiale banque participative, Umnia Bank, avec la collecte et l’octroi de financements Mourabaha ainsi que l’ouverture de 10 nouvelles agences atteignant ainsi un réseau de 267 agences.

Pour ce qui est des résultats financiers, avec une collecte nette de 3,5 milliards de dirhams, les dépôts clientèle consolidés progressent de 12,3% par rapport à décembre 2016, pour se situer à 31,9 milliards de dirhams. Leur évolution tire profit de l’accroissement de 9,1% des ressources à vue ainsi que de la progression de 25,3% des dépôts à terme.

Grâce à une bonne maîtrise de ses risques, le Groupe CIH BANK affiche un coût de risque de 58,1 millions de dirhams à fin décembre 2017 contre 116,1 millions de dirhams en 2016, contribuant positivement au résultat d’exploitation qui progresse de 3,9% pour s’établir à 660,5 millions de dirhams. Le taux du coût du risque ressort à 0,14 %. Le Résultat Net Part du Groupe ressort à 435,7 millions de dirhams en décembre 2017 et demeure quasi stable par rapport à décembre 2016.

Le Résultat Net Social de CIH BANK s’établit à 445,5 millions de dirhams en baisse de 1,4% par rapport à 2016. Le Résultat Net social de SOFAC quant à lui progresse de 32,8% par rapport à décembre 2016 et s’établit à 81,3 millions de dirhams.