Des assises pour débattre de l’Economie sociale et solidaire

5437685854_d630fceaff_b-
487
Partager :

Ces assises constituent une plate-forme d’échange entre les participants dans divers ateliers interactifs qui vont enrichir le débat autour de la stratégie nationale d’un secteur en pleine mutation.

« Nouvelle stratégie de l’Economie sociale et solidaire, un défi futur pour un développement économique territorial durable» est le thème de la 4e édition des Assises nationales de l’Economie sociale et solidaire (ESS), qui se tient ce mercredi au Centre International des Conférences de la ville de Skhirat.

Organisée par le ministère du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, cette édition s’inscrit dans le cadre d’un programme gouvernemental visant à doter le secteur de l’économie sociale d’une politique publique concertée et inclusive.

L’économie sociale et solidaire (ESS) est l’un des leviers de l’économie nationale et un mécanisme important pour créer de la richesse et de l’emploi et de garantir une vie décente, a souligné, mercredi à Skhirat, le Chef de gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Intervenant lors de la session inaugurale des assises, le chef du gouvernement Saâd Eddine El Otmani a fait savoir que cet événement constitue une occasion d’élaborer une nouvelle stratégie de l’économie sociale.

Il a, dans ce sens, indiqué que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour appuyer la mise en œuvre et l’exécution de cette stratégie, relevant que l’ESS tire sa puissance des valeurs de coopération de la société marocaine qui ont contribué à garantir la cohésion sociale entre les différentes catégories et à améliorer les conditions de vie, en particulier dans les zones lointaines et le milieu rural.

Ces assises représentent une occasion idoine, pour le ministère, pour présenter et partager avec ses partenaires les résultats de l’étude commanditée pour l’élaboration d’une stratégie nationale de l’Economie sociale et solidaire, relaye-t-on dans un communiqué du ministère du Tourisme.

La rencontre constitue une plate-forme d’échange entre les participants dans divers ateliers interactifs, qui vont enrichir le débat autour de la stratégie nationale d’un secteur en pleine mutation. Et ce, afin de ressortir les recommandations appropriées émanant des différentes parties prenantes et de projeter les modalités de leurs mise en œuvre en adoptant la contractualisation comme outil d’opérationnalisation. L’événement met en exergue les engagements de tous les acteurs et les intervenants du secteur de l’ESS, en particulier au niveau local et régional, relève la même source.

Prennent part à cette édition des invités de marque, des membres du gouvernement, des élus, des institutionnels, d’imminents experts universitaires, des acteurs de l’ESS, des professionnels, des organismes non gouvernementaux, des acteurs de la société civile, des représentants des plus grandes institutions de l’ESS des pays africains, européens, américains et asiatiques. Ils « enrichiront les orientations stratégiques de l’étude susmentionnée grâce aux expériences et aux compétences internationales de pointe dans ce domaine », conclut le communiqué.