El Otmani: Plus de 138.000 postes d'emplois créés dans le secteur public

5437685854_d630fceaff_b-
8
Partager :

Un total de 138.491 postes d'emplois a été créé dans le secteur public au titre des lois de finances 2017, 2018 et 2019, contre 116.977 pour la période 2012-2016 et 71.442 en 2007-2011, a affirmé, lundi 27 mai à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

En réponse à une question sur "la politique gouvernementale visant à réduire le taux de chômage", présentée par le groupe istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme à la Chambre des représentants, lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale, M. El Otmani a rappelé que le gouvernement a procédé à la mise en œuvre d'une batterie de mesures visant à faire baisser le taux de chômage, en poursuivant le soutien aux programmes d’emploi et en intensifiant les efforts du gouvernement dans le domaine de l’emploi public.

Les programmes d'emploi ont contribué à la réalisation d’importants résultats en matière de réduction du taux de chômage, en assurant le suivi de 201.241 demandeurs d'emploi à travers le programme "intégration" et en enregistrant 102.581 auto-entrepreneurs à fin avril 2019, contre 32.400 en 2016, soit 103 pc des objectifs fixés pour l’année 2021.  Il s’agit également du renforcement de l’employabilité au profit de 45.737 demandeurs d’emploi à travers le programme «Taehil», le suivi de 5.210 porteurs de projets et la création de plus de 2.000 petites entreprises ou activité génératrice de revenu via le programme « Soutien au travail autonome ».

M. El Otmani a également noté l’amélioration du programme "Tahfiz", à travers l’augmentation du nombre des salariés dont les obligations fiscales et sociales sont prises en charge par l’État à 10 employés au lieu de 5 (dans le système précédent) au profit d’entreprises, associations et coopératives nouvellement créées, dans la limite d’une rémunération de 10.000 DH au lieu de 6.000, outre l’exonération de l’impôt sur le revenu pour les rémunérations et indemnités occasionnelles brutes que les entreprises versent aux étudiants-chercheurs préparant une thèse de doctorat et ce, pour une période de 24 mois après la signature du contrat et l’annulation de l'obligation d'enregistrement pour une période de 6 mois auprès de l'ANAPEC, afin de bénéficier d'exonérations sociales et fiscales dans les contrats de formation.

M. El Otmani a, de même, expliqué que ces mesures associées à d’autres relatives aux politiques sectorielles destinées à la création d’emplois et au soutien l'emploi des jeunes, ont amplement contribué à la baisse du taux de chômage, conformément aux résultats du Haut-commissariat au plan qui a mis en évidence la baisse significative du chômage entre le premier trimestre de 2018 et le premier trimestre de 2019 à 0,5%, soit l’emploi de quelques 60.000 à 70.000 demandeurs, en particulier parmi les jeunes chômeurs, notant que cette baisse, même minime, pourra, si elle se poursuit à ce rythme, atteindre l'objectif visant à contenir ce taux de chômage à 8,5%.

Et de réaffirmer que le gouvernement demeure déterminé à redoubler d'efforts pour maintenir cette tendance positive et l'amener à atteindre le niveau escompté, ajoutant que la promotion de l'emploi constitue l'une des priorités de l’exécutif en tant que point de départ fondamental vers le développement humain et la lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité.