Exportation des viandes de volailles en Europe : Aucune décision n’a encore été prise

5437685854_d630fceaff_b-
227
Partager :

Ce lundi 9 octobre, un média spécialisé en économie publiait un article dans lequel il indiquait que le Maroc avait introduit une demande d’autorisation d’exportation de produits à base de viandes de volailles vers l’Union Européenne et que les inspecteurs de l’UE, qui ont audité l’ONSSA, ont fourni un rapport négatif sur les mesures de l’ONSSA en matière de sécurité sanitaire. L’ONSSA a tenu à apporter des éclaircissements concernant cette affaire.

Dans un communiqué, l’ONSSA a déclaré que « la mission relative à l’ouverture de la possibilité d’exportation des viandes de volailles traitées thermiquement n’est pas achevée » et d’ajouter que celle-ci est prévue sur  trois étapes. « La dernière étape est prévue décembre prochain. Aussi aucune décision n’est encore prise sur ce dossier », souligne le communiqué.

L’ONSSA ajoute que dans le cadre de la promotion des exportations des produits avicoles vers le marché de l’UE, elle a, en concertation avec la FISA, introduit une demande auprès de la commission européenne depuis 3 ans pour exporter les viandes de volailles traitées thermiquement.

Et de préciser que la commission européenne a réalisé deux audits à ce jour, et ce depuis la validation du plan national de surveillance des résidus dans les viandes de volaille en 2016 par la commission en question. Le premier audit a eu lieu en mars 2017 et a porté sur l’amont de la filière avicole et concerné les aspects liés à la santé avicole, les laboratoires et la réglementation avicole. En mai 2017, la commission a envoyé à l’ONSSA un rapport d’audit avec des recommandations. La commission demandait également à l’ONSSA d’émettre les commentaires sur ce rapport. Le rapport d’audit et le plan d’action ont été publiés en juillet dernier sur internet pour avis du public en conformité avec les procédures de la commission. Le deuxième audit a, quant à lui, eu lieu en septembre 2017 et a concerné le contrôle du plan de surveillance des résidus dans les viandes de volailles concernées par l’export, les laboratoires et le système national de contrôle des produits avicoles. L’ONSSA a indiqué que cet audit s’est très bien passé et les responsables de la mission ont demandé de réaliser le troisième et dernier audit courant décembre 2017. Ce dernier portera sur la visite des établissements avicoles souhaitant exporter les viandes de volaille traités thermiquement vers le marché européen.

L’ONSSA précise que contrairement aux rumeurs, la commission n’a pas encore pris de décision sur le dossier d’exportation des viandes de volailles.